450ème message

 MONDE ENTIER : CHEFS D’ETAT  ET  HOMMES DE TOUTES CLASSES SOCIALES, VOICI LA VERITABLE DELIVRANCE ET CE QU’IL NOUS FAUT DEVENIR POUR ENTRER AU ROYAUME DES CIEUX

C’est le 450ème message

 En vérité, si dans cette génération les hommes sont beaucoup plus victimes .de la jalousie, des moqueries, de la calomnie, d’injures, du ...

mépris, du racisme, des agressions, du vol, du braquage, du viol, de l’envoûtement, de la sorcellerie, des assassinats, du sacrifice humain, de la vente des organes humains…, c’est parce qu’ils sont très pauvres et misérables, non pas dans le manque des choses que leurs mains ont transformées ou fabriquées, mais dans le manque du cœur de Dieu, cœur juste, grand, glorieux et riche en pitié, en amour, pardon, humilité, simplicité, bonté, tempérance, patience, paix, joie….

En vérité, depuis les rois, les chefs d’Etat, les reines jusqu’au dernier, il est bon pour tous les hommes de demander à Dieu, de préférence, de leur refuser ou de les priver de toutes les choses de la terre, sauf de son cœur ; car posséder le cœur de Dieu, c’est posséder la délivrance véritable. Si les hommes étaient dotés de ce cœur, le mal serait très rare, et la peur de son prochain serait aussi moindre.

Posséder le cœur de Dieu, c’est posséder la véritable délivrance, et cette délivrance manque grandement aujourd’hui. Au milieu de cette génération, la plupart des hommes de Dieu opèrent dans la délivrance charnelle en chassant les démons et les maladies dans le corps humain, et non dans la délivrance de l’âme par la transformation des cœurs. Il manque la délivrance qui fera posséder le cœur de Dieu. C’est pourquoi le mal bat son plein ou encore augmente au jour le jour.

Dieu, voulant délivrer le peuple d’Israël et le monde entier du mal, de la méchanceté ou du péché, leur avait promis de leur donner un nouveau cœur où devait aussi habiter un esprit nouveau tel qu’il est dit : « Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau; j'ôterai de votre corps le cœur de pierre, et je vous donnerai un cœur de chair. » (Ezéchiel 36/26). Avec le cœur de pierre, nous ne sommes pas délivrés de devoir à notre prochain la jalousie, la haine, les moqueries, le mépris, les rancunes, le malheur, la maladie, l’échec, le vol, l’agression, la mort… ; or avec le cœur de Dieu, nous sommes  délivrés, pour devoir le respect, la pitié, la considération, l’amour, l’humilité, la justice, la bonté, la réussite, la bénédiction, la santé et la vie à notre prochain tant dans l’esprit que dans le physique. Si tous les hommes sur la terre en commençant par les chefs d’Etat, rois, reines jusqu’au dernier possédaient cette véritable délivrance ou ce cœur de Dieu, il y aurait moins de mal et plus de bonté, et les hommes n’auront plus peur de leur semblable comme c’est le cas aujourd’hui ; parce qu’en eux, c’est-à-dire de leur cœur, ne sortiront pas les calomnies, les empoisonnements, bref le mal et la mort, mais plutôt la réussite, la santé et la vie tant dans l’esprit que dans le physique.

En vérité, tous les hommes de la terre devraient demander à Dieu de les priver de toutes les choses de la terre, sauf de son cœur, en lui disant que sans son cœur, ils ne seront rien d’autre que des méchants et des mauvais devant lui et devant les hommes ; car sans ce cœur, ils demeureront des pauvres, misérables et malheureux malgré qu’ils aient toutes les choses que leurs mains ont fabriquées, ainsi que de la terre. Voilà pourquoi ils doivent préférer que le créateur les prive de tout, sauf de son cœur qui les rendra heureux pour l’éternité.

En vérité, si tous les chefs d’Etat, rois, reines jusqu’au dernier des hommes possédaient ce cœur, l’être humain ne sera plus vendu ou sacrifié, il ne sera plus chosifié et méprisé, il ne sera plus un appât pour certains hommes qui les utilisent pour pêcher le poisson qui est l’argent, la nomination, la maintenance au pouvoir, la gloire de l’homme…. Sans ce cœur, nous n’aurons pas pour domination de devoir le bien à notre prochain. Car avec ce cœur de Dieu, voir quelqu’un souffrir nous fait aussi souffrir, le voir malade nous rend aussi malades ; et nous, ne voulant donc pas souffrir ou être malades, nous souhaiterons la paix, la réussite et la santé à tout homme.

En vérité, c’est la pauvreté et la misère dans le manque du cœur de Dieu qui est à l’origine du mal, et amène l’homme à être victime de la privation et de la destruction de ce qui lui appartient par son prochain. Dans ce monde, les gens accourent pour la délivrance des choses charnelles que le diable a bloquées ; mais personne ne va chercher la délivrance véritable qui vient du nouveau cœur selon Dieu. Voilà pourquoi dans cette génération, les démons sont chassés dans les corps des gens, les maladies sont guéries, mais le mal est croissant au jour le jour, parce que le cœur d’où provient ce mal n’est pas délivré. C’est du cœur que provient le mal. Voilà pourquoi le Seigneur Jésus dit : « Car c'est du cœur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les calomnies.» (Matthieu 15/19).

En vérité, une délivrance qui ne vient pas du cœur est une fausse délivrance ; et c’est cette fausse délivrance qui a remplie cette génération où les hommes de Dieu opèrent les prodiges et miracles, guérissent et délivrent la chair, mais les cœurs restent incirconcis de la droiture, de la pitié, de l’amour, du pardon, de l’humilité… de Dieu pour devoir la jalousie, le mépris, les moqueries, la calomnie, le racisme, le faux, l’escroquerie, le vol, l’agression, le braquage, la maladie, l’envoûtement, la sorcellerie, la tuerie…. Donc, sans la délivrance du cœur d’où provient tout le mal, toute autre délivrance reste et demeure inutile. Voilà pourquoi presque toutes les délivrances que les hommes de Dieu font aujourd’hui ne freinent pas le mal, parce qu’eux-mêmes ont le cœur dominé par le matériel et la gloire de l’homme.

Les hommes dans cette génération sont très pauvres et misérables dans le manque de la possession du cœur de Dieu. Ils ont les cœurs aveuglés pour ne pas voir que ce sont eux qui fabriquent le matériel avec leurs propres mains, et que c’est dans ces mêmes vanités, ouvrages de leurs mains qu’ils tirent leur véritable gloire, grandeur et richesse. Leurs cœurs voient-ils lorsqu’ils vendent ou sacrifient leur semblable en échange des choses que leurs mains ont fabriquées ? Ou voient-ils lorsqu’ils signent des pactes avec le diable en lui vendant leurs âmes au prix des choses que leurs mains ont transformées ou fabriquées ? Les cœurs des hommes de Dieu voient-ils la valeur de la parole qu’ils portent et qui a créé toute chose pour aller devant les gens et les escroquer au moyen de la flaterie, la séduction, la tromperie … ? En vérité, les cœurs des hommes sont restés pauvres et misérables pendant que leurs poches se remplissaient des papiers appelés argent ou richesse. Leurs cœurs sont restés aveugles pendant que leurs yeux physiques voient, se séduisant n’être pas aveugles, ils  ne cherchent pas à voir.

Pour diminuer le mal, il faut toucher ou délivrer le cœur et non la chair, parce que c’est du cœur que sort le mal. Voilà pourquoi il est dit : « Mais sanctifiez dans vos cœurs Christ le Seigneur, étant toujours prêts à vous défendre, avec douceur et respect, devant quiconque vous demande raison de l'espérance qui est en vous, » (1Pierre 3/15). C’est le cœur de David, cœur selon Dieu, et non la taille et le poids de sa chair, qui l’avait amené à être établi roi d’Israël par le Créateur (Actes 13/22). Salomon ayant été établi roi, avait demandé à Dieu de lui accorder une seule chose, son cœur, qui était tout pour lui (1Rois 3/5-13).

En vérité, ce que je demande à Dieu pour les chefs d’Etat   et tous les autres hommes, de toutes les autres classes sociales dans ce monde, Ce n’est pas de leur accorder une longue vie de santé dans la chair, une prospérité dans les choses qu’ils ont eux-mêmes fabriquées de leurs propres mains, mais de leur accorder son cœur qui fera leur véritable délivrance, grandeur, richesse, gloire, sagesse et intelligence éternelle.

 

CHAMPI Apôtre non de la part des hommes, ni par un homme mais par Jésus-Christ et Dieu le Père. La puissance de Dieu c’est la connaissance. Connaître pour éviter de pécher et être affranchi de la mort éternelle.  (Jean 8/32)

Rechercher dans le site

tell a friend

Suivez nous sur:

facebook    twitter

Qui est en ligne?

We have 27 guests and no members online

Nous serions heureux de partager encore plus ces révélations avec vous

contact

Contactez-nous

Designed by MEDIATRONIK