517ème message

COMPRENDRE EN VERITE POURQUOI LE PAPE EST PLUS DANGEREUX ET S’EST LEVE CONTRE LE SEIGNEUR JESUS PLUS QUE LE SERPENT QUI AVAIT SEDUIT EVE AU JARDIN D’EDEN POUR ENTRAINER TOUTE L’HUMANITE A LA MORT SPIRITUELLE

C’est le 517ème message

Je ne suis ni de l’église nouvelle, ni ancienne, ni réveillée, ni endormie, ni pour les bâtiments, ni pour les dénominations, mais de la maison de l’Esprit qui est en moi, bâtie sur la pierre ou la Parole de Dieu écoutée et gardée ; c’est même pour cela qu’il est dit : « mais Christ l'est comme Fils sur sa maison; et sa maison, c'est nous, pourvu que nous retenions jusqu'à la fin la ferme confiance et l'espérance dont nous nous glorifions. » (Hébreux 3/6). Je ne suis pas contre une dénomination religieuse quelconque, mais contre le mensonge, la tromperie, la séduction, la sorcellerie, l’empoisonnement, l’assassinat et la tuerie, qui font périr les âmes pour lesquelles le Seigneur Jésus a souffert et coulé le sang sur la croix, et a disposé sa parole qui est la vérité, l’unique évangile, pour leur affranchissement et leur résurrection (Jean 8/32 ; 1Timothée 2/3-4).

C’est l’heure que les yeux de plusieurs s’ouvrent, pour voir que le pape est plus dangereux que le serpent qui avait séduit Eve au Jardin d’Eden, afin d’entrainer toute l’humanité à la mort spirituelle. Lorsque Dieu avait créé les premiers hommes, Adam et Eve, il les avait placés au Jardin d’Eden ; ils étaient vivants spirituellement et physiquement. Dieu leur avait recommandé de manger tous les fruits des arbres du jardin d’Eden, sauf le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal ; et que le jour où ils en mangeront, ils mourront tel qu’il est dit : « L'Éternel Dieu donna cet ordre à l'homme: Tu pourras manger de tous les arbres du jardin; mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras.» (Genèse 2/16-17). Le diable avait utilisé le Serpent pour amener Eve à manger le fruit de la mort tel qu’il est dit : « Le serpent était le plus rusé de tous les animaux des champs, que l'Éternel Dieu avait faits. Il dit à la femme: Dieu a-t-il réellement dit: Vous ne mangerez pas de tous les arbres du jardin? La femme répondit au serpent: Nous mangeons du fruit des arbres du jardin. Mais quant au fruit de l'arbre qui est au milieu du jardin, Dieu a dit: Vous n'en mangerez point et vous n'y toucherez point, de peur que vous ne mouriez. Alors le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez point; mais Dieu sait que, le jour où vous en mangerez, vos yeux s'ouvriront, et que vous serez comme des dieux, connaissant le bien et le mal. La femme vit que l'arbre était bon à manger et agréable à la vue, et qu'il était précieux pour ouvrir l'intelligence; elle prit de son fruit, et en mangea; elle en donna aussi à son mari, qui était auprès d'elle, et il en mangea.» (Genèse 3/1-6). Donc, après qu’Adam et Eve eurent consommé le fruit de la mort, ils moururent spirituellement, et cette mort toucha toute l’humanité, parce que tous les hommes sont sortis de la désobéissance et de la mort ; voilà même pourquoi il est dit : « C'est pourquoi, comme par un seul homme le péché est entré dans le monde, et par le péché la mort, et qu'ainsi la mort s'est étendue sur tous les hommes, parce que tous ont péché,...» (Romains 5/12).

Dieu voulait sauver l’humanité entière de la désobéissance, du péché et de la mort ; pour cela, il lui fallut une personne obéissante, sans péché ni tache, et existant avant la création du monde. Seul le Seigneur Jésus, sa première créature, avec qui il était présent lors de la création de ce monde dans lequel nous vivons, pouvait le faire; car personne d’autre ne le pouvait. Le prix de la libération de nos âmes de la souffrance éternelle devait être payé au moyen de la souffrance et de la mort sur la croix d’une chair sans péché. Personne n’étant sur la terre sans péché, il fallut quelqu’un d’en haut, et pas n’importe qui, parce que celui qui devait venir devait se faire chair, et livrer cette chair à la souffrance, à la prison et à la mort. Jésus fut donc la seule personne jugée digne pour accomplir cette mission ; voilà pourquoi Dieu avait commencé à préparer un peuple charnel où le sauveur des âmes de toute l’humanité devait naître physiquement. Il avait donc choisi Abraham, Isaac, Jacob appelé Israël, de qui sortis douze enfants ou tribus qui furent asservis en Egypte, où ils passèrent quatre cents ans tel que Dieu avait dit à Abraham (Genèse 15/13-14).

Du prophète Moïse jusqu’au prophète Jean-Baptiste qui est le prophète de la fin de la loi et des prophètes, tous annonçaient l’arrivée du sauveur ; et le sauveur était entré dans le ventre d’une femme encore vierge et fiancée à Joseph appelée Marie, et était sorti comme un simple homme qu’on appela du nom de Jésus tel que l’ange avait indiqué à ses parents charnels. Le Seigneur Jésus devint grand et commença sa mission comme un simple serviteur de Dieu ; il choisit les apôtres qui continueront à annoncer avec l’aide du Saint Esprit sa parole après sa mort, sa résurrection et sa montée au ciel. A l’un des apôtres appelé Simon, il donna le nom de Pierre (Marc 3/16), et c’est lui que le Seigneur Jésus avait laissé comme doyen des apôtres ; et c’est encore lui qui avait pris la parole après que le Saint-Esprit fut descendu sur eux, et avait commencé à rassembler l’église de Dieu ou le corps de Christ.

Donc, le Seigneur Jésus avait détruit notre mort spirituelle par sa mort physique, et nous a donné la vie spirituelle par son évangile. Voilà même pourquoi il est dit: « et qui a été manifestée maintenant par l'apparition de notre Sauveur Jésus Christ, qui a détruit la mort et a mis en évidence la vie et l'immortalité par l'Évangile. » (2Timothée 1/10). Le Seigneur Jésus après sa mort, sa résurrection, et après avoir donné toutes les consignes aux apôtres, fut enlevé devant eux tel qu’il est dit : « Après avoir dit cela, il fut élevé pendant qu'ils le regardaient, et une nuée le déroba à leurs yeux. Et comme ils avaient les regards fixés vers le ciel pendant qu'il s'en allait, voici, deux hommes vêtus de blanc leur apparurent, et dirent: Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l'avez vu allant au ciel. » (Actes 1/9-11). Après que le diable ait utilisé le serpent pour amener l’homme à mourir par la désobéissance, le Seigneur Jésus est venu le ramener à la vie par l’obéissance à Dieu. C’est même pour cela qu’il est dit : « Ainsi donc, comme par une seule offense la condamnation a atteint tous les hommes, de même par un seul acte de justice la justification qui donne la vie s'étend à tous les hommes. Car, comme par la désobéissance d'un seul homme beaucoup ont été rendus pécheurs, de même par l'obéissance d'un seul beaucoup seront rendus justes. » (Romains 5/18-19). Le péché a régné par la mort, la grâce aussi règne par la justice pour la vie éternelle. C’est pour cela qu’il est dit : « afin que, comme le péché a régné par la mort, ainsi la grâce régnât par la justice pour la vie éternelle, par Jésus Christ notre Seigneur.» (Romains 5/21). C’est pour cela qu’il est encore dit : « Car, puisque la mort est venue par un homme, c'est aussi par un homme qu'est venue la résurrection des morts. Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous revivront en Christ,» (1Corintiens 15/21-22).

Le diable, sachant que les âmes mortes lui appartiennent, qu’elles peuvent revenir à Christ ou à la vie par l’obéissance à sa parole de vérité, de justice et de lumière, et que tous les apôtres que le Seigneur avait utilisés et dont les noms sont dans la Bible sont morts, a réfléchi pour mettre en place une institution qui doit maintenir le monde entier dans la désobéissance à Christ, dans l’ignorance de la vérité de Christ, dans les ténèbres, le mal et la mort éternelle. Il a donc institué la papauté à Rome en mandatant le pape, avec la ruse et le mensonge, pour qu’il soit plus grand que le serpent qu’il avait utilisé au Jardin d’Eden. Donc, la mission du pape est d’amener l’homme à mourir dans la chair sans Christ dans son âme. Le diable l’a d’abord amené à tromper le monde que c’est lui le représentant de l’apôtre Pierre afin que les gens courent vers lui, et que ces derniers, venant en foules, croient qu’ils sont entre les mains du représentant de Dieu, qui possède en lui l’esprit de celui qui a souffert et coulé son sang pour leurs âmes mortes ou égarées.

Le diable savait que par cette ruse et ce mensonge, le pape travaillera beaucoup pour empêcher les âmes d’obéir à Dieu et de redevenir vivantes. Le diable savait que se faire des statues ou statuettes, des représentations, les servir, les adorer et se prosterner devant elles, maintiennent les âmes dans la mort. Il a donc envoyé le pape vers les gens pour les amener à servir, à utiliser, à adorer et à se prosterner devant les statuettes et représentations de Jésus et de Marie, à élever les blocs de ciment en représentation du sauveur pour que les gens se prosternent; or la parole qui donne la vie à l’âme dit : « Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point; car moi, l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux,… » (Exode 20/4-5).

Cette parole qui avait ordonné à Adam et Eve de ne point manger le fruit de l’arbre de la connaissance du bien et du mal, c’est la même parole qui dit : « Vous ne vous ferez point d'idoles, vous ne vous élèverez ni image taillée ni statue, et vous ne placerez dans votre pays aucune pierre ornée de figures, pour vous prosterner devant elle; car je suis l'Éternel, votre Dieu. » (Lévitiques 26/1). Lorsque le diable envoie le pape pour conduire les gens à désobéir à Dieu, il sait que c’est pour les maintenir dans la mort éternelle ; pour accomplir sa mission, le pape multiplie les statues de toute forme et en toutes les matières pour que les gens les possèdent dans leurs maisons, cours, chapelles, les embrassent, se prosternent devant elles, leur font des bisous, leur adressent des prières…. Comme toute leçon nécessite un exemple ou une illustration, le pape lui-même donne le bon exemple que le diable attend de lui. Le diable, reconnaissant que le bâtiment qu’on construit pour se rassembler au nom de Dieu ne doit pas avoir des statuettes, a amené le pape à élever de grandes statues de représentation de Jésus et de Marie dans leurs grands bâtiments appelés chapelles, cathédrales, basiliques…, et même à l’extérieur de ces bâtiments. Il y a aussi des photos de ces dieux de la mort dans les cadres accrochés aux murs, et pourtant la parole qui vivifie l’âme dit : « Tu ne fixeras aucune idole de bois à côté de l'autel que tu élèveras à l'Éternel, ton Dieu» (Deutéronomes 16/22).

Le diable, connaissant que le Seigneur Jésus a fait appeler ses serviteurs apôtres, prophètes, pasteurs, évangélistes et docteurs tel qu’il est dit : « Et il a donné les uns comme apôtres, les autres comme prophètes, les autres comme évangélistes, les autres comme pasteurs et docteurs,» (Ephésiens 4/11), a demandé au pape que personne d’eux ne doit porter ces noms, mais les noms de pape, cardinal, archevêque, évêque et prêtre. Le diable, reconnaissant que le Seigneur Jésus a ordonné de n’appeler personne ‘’mon père’’ tel qu’il dit : « Et n'appelez personne sur la terre votre père; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux. » (Matthieu 23/9), a amené le pape à se faire appeler ‘’Saint Père’’, les archevêques et les évêques ‘’monseigneur’’, et les prêtres ‘’mon père’’, afin que tous ceux qui les appelleront ainsi soient dans la désobéissance et demeurent privés de l’entrée au royaume des cieux. Le diable sait que le baptême d’eau est celui de la repentance et de la résurrection de Christ, et que Christ lui-même avait donné l’exemple lorsqu’il était venu de lui-même solliciter ce baptême auprès de Jean Baptiste tel qu’il est dit : « Alors Jésus vint de la Galilée au Jourdain vers Jean, pour être baptisé par lui. Mais Jean s'y opposait, en disant: C'est moi qui ai besoin d'être baptisé par toi, et tu viens à moi! Jésus lui répondit: Laisse faire maintenant, car il est convenable que nous accomplissions ainsi tout ce qui est juste. Et Jean ne lui résista plus. Dès que Jésus eut été baptisé, il sortit de l'eau….» (Matthieu 3/13-16). Donc, nous mourrons avec Christ pour être ressuscités avec lui par ce baptême d’immersion dans l’eau. Le diable, connaissant que le Seigneur Jésus a dit que celui qui croira en sa parole de transformation, qui sera baptisé sera sauvé de la mauvaise vie et de la mort éternelle tel qu’il dit : « Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. » (Marc 16/16), et reconnaissant aussi que le baptême est l’engagement d’une bonne conscience à vivre selon la volonté de Dieu, a donc amené le pape à verser quelques gouttes d’eau sur les bébés et enfants contre une somme d’argent pour baptême. Le pape, étant élevé dans ses fonctions plus que le serpent du jardin d’Eden, trompe les parents des bébés que leurs nourrissons ont été baptisés au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit ; ce mensonge, ce baptême de tromperie, fait entrer beaucoup d’argent, dont le quart est utilisé pour l’achat des dieux en statuettes sous toutes les formes et en toutes les matières. Tous les gens qui mourront sans baptême seront privés du royaume des cieux ; voilà même pourquoi le Seigneur Jésus dit : « En vérité, en vérité, je te le dis, si un homme ne naît d'eau et d'Esprit, il ne peut entrer dans le royaume de Dieu. » (Jean 3/5).

Le diable, sachant que le chemin de croix ou de la souffrance d’un enfant de Dieu ce sont les épreuves, les persécutions et les tribulations qu’il subit sans abandonner cette vérité qui est une charge pour lui, a conduit le pape à faire porter aux gens les gros morceaux de bois croisés sur les épaules, et à les faire marcher sous un soleil ardent avec ces charges parfois pesantes; il leur fait aussi porter les statuettes ou des chapelets sur le cou.

Le diable, connaissant que personne n’est jamais monté au ciel a part le Seigneur Jésus qui est d’abord descendu comme il est dit : « Personne n'est monté au ciel, si ce n'est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est dans le ciel. » (Jean 3/13, a donc amené le pape à tromper les gens que Marie par qui Jésus était passé pour paraître dans la chair, était montée au ciel un 15 Août. Ce mensonge fut transformé en fête, et lorsque ce jour du 15 Août tombe un jour ouvrable, il est déclaré férié dans le monde entier. Le diable a conduit le pape à faire croire aux gens qu’il faut prier Marie pour obtenir quelque chose de Jésus. Car il sait qu’avec cette ruse, les gens s’attacheront beaucoup à Marie plutôt qu’à Jésus. Or il est dit : « Tandis que Jésus parlait ainsi, une femme, élevant la voix du milieu de la foule, lui dit: Heureux le sein qui t'a porté! Heureuses les mamelles qui t'ont allaité! Et il répondit: Heureux plutôt ceux qui écoutent la parole de Dieu, et qui la gardent! » (Luc 11/27-28). Le diable, connaissant que si le pape, les cardinaux, les archevêques, les évêques, et les prêtres se marient il y aura moins d’adultère, de pédophilie, d’homosexualité…, a amené le pape à instaurer le célibat à tous ses compagnons de service, afin que l’abomination soit élevée. Le diable, connaissant que c’est celle qui écoute la parole de Dieu et la garde qui est appelée sœur en Christ tel qu’il dit : « Car, quiconque fait la volonté de Dieu, celui-là est mon frère, ma sœur, et ma mère. » (Marc 3/35), a amené le pape à recruter des femmes à la fonction de sœur, avec l’interdiction pour elles de se marier, pour que ces sœurs célibataires, le pape et toute son équipe travaillent dans la prostitution. Ils couchent avec ces femmes appelées sœurs par l’anus et par la bouche, et font des pratiques mystiques avec leurs menstrues. Le diable, voulant gouverner le monde entier à travers le pape, a amené ce dernier à gouverner les chefs d’Etat ; en le faisant, il a fallu que le pape soit aussi un chef d’Etat, et le Vatican un état souverain ; puis amener les autres chefs d’Etat à se prosterner devant le pape.

Le pape François est franc-maçon, et la majorité de ses mercenaires sont soit rosicruciens, soit francs-maçons. Ils disent passer 4, 5, 6… ans dans le petit et grand séminaire avant de sortir prêtre, mais ce n’est que pour tromper la vigilance des aveugles et sourds ; parce que même s’ils y passent des milliards d’années avant de sortir prêtre, cela ne servira à rien aux âmes mortes qui doivent revenir à la vie de Christ à travers l’écoute et la pratique de sa vérité enseignée par le Saint Esprit. Lorsqu’un prêtre africain sort de Rome pour venir faire sa première messe, il prononce souvent quelques paroles en latin ou en grec pour que les aveugles et sourds croient qu’il était au ciel pour apprendre la langue de Dieu. Le pape François est le 266e pape, et la papauté a été instituée il y a de cela plus de 1400 ans. Quelle hécatombe !!!

Beaucoup de gens jusqu’aujourd’hui le 19 Avril 2017 sont morts physiquement sans Christ pour leurs âmes. Si le monde entier est dans l’ignorance, les ténèbres, le mal, … à l’excès, c’est parce que depuis plus de 1400 ans, la papauté œuvre pour leur élévation. Les mercenaires du pape sont arrivés en Afrique, ont arraché les grands terrains aux vieux à l’époque, et leur ont vendu des gouttes d’eau du mensonge pour baptême, cela continue jusqu’aujourd’hui. Pendant que les gens n’ont pas de terrain pour construire, eux par contre implantent les statues dans ces terrains arrachés pour que les âmes viennent s’y prosterner.

En vérité, c’est le moment de détruire toutes ces statues ! Le pape, cet assassin d’âmes est plus dangereux que le serpent qui avait séduit Eve. Il mérite d’être arrêté et que sa soutane soit d’abord brûlée avec l’essence, avant qu’il ne passe aux aveux pour expliquer sa véritable mission et celle de la papauté depuis 1400 ans où les gens meurent physiquement sans vie spirituelle. Tous les chefs d’Etat, ministres, membres de l’ONU, de l’OTAN qui pilotent et détruisent le monde possèdent l’esprit de ce serpent, le pape. Si vous prenez ces paroles pour un jugement, ce jugement est juste, parce qu’il juge non selon l’apparence, mais selon la parole de Dieu. Voilà pourquoi le Seigneur Jésus dit : « Ne jugez pas selon l'apparence, mais jugez selon la justice. » (Jean 7/24), et l’apôtre Paul dit : « L'homme spirituel, au contraire, juge de tout, et il n'est lui-même jugé par personne. Car Qui a connu la pensée du Seigneur, Pour l'instruire? Or nous, nous avons la pensée de Christ. » (1Corintiens 2/15-16).

Le calendrier liturgique qui sort du Vatican est un poison programmé, donné et consommé chaque année ; mais ceci n’est que le commencement des choses grandes et dures qui s’annoncent. Je remercie le Seigneur qui a annoncé que c’est le temps et le moment pour lui d’agir, afin que sa souffrance et son sang coulé ne soient pas en vain pour les âmes de cette génération.

 

CHAMPI Apôtre non de la part des hommes, ni par un homme mais par Jésus-Christ et Dieu le Père. La puissance de Dieu c’est la connaissance. Connaître pour éviter de pécher et être affranchi de la mort éternelle. (Jean 8/32)

Rechercher dans le site

tell a friend

Suivez nous sur:

facebook    twitter

Qui est en ligne?

We have 10 guests and no members online

Nous serions heureux de partager encore plus ces révélations avec vous

contact

Contactez-nous

Designed by MEDIATRONIK