528ème message

 

A CAUSE DE LA VUE FAIBLE, DE L'AMNESIE, DE LA GOUVERNANCE DICTATORIALE, DE LA POURSUITE DE L’INTERET PERSONNEL, DES DETOURNEMENTS DE DENIERS PUBLICS, DE LA CORRUPTION ELEVEE ET DES SACRIFICES DES ETRES HUMAINS AUX DEMONS DU POUVOIR, LES VIEUX CHEFS D’ETAT DU CONTINENT  AFRICAIN SONT UN ECHEC EN TOUT

C’est le 528ème message

En vérité, c’est l’heure que ces chefs d’Etat et grands pères voient et connaissent le véritable pouvoir qu’il faut chercher premièrement, posséder et garder pour l’éternité, afin qu’ils soient affranchis et délivrés du faux pouvoir qui est leur dieu. Ils se sont rendus misérables et bas spirituellement pour le posséder.

Mes chers présidents, je respecte votre fonction et la personnalité que vous avez ; mais la vérité et la vie de vos âmes doivent prédominer sur tout. Présidents, en vérité, je ne peux pas avoir le Seigneur pour ami, frère, et son Père pour père, étant de la famille royale du royaume des cieux, et penser une seule seconde  vouloir l’un de vous pour grand père, ami, ou membre de famille.

Lorsque Dieu avait envoyé les trois compagnons : Schadrac, Meschac et Abed-Négo à Babylone, pour amener Nebucadnetsar , roi de Babylone à être délivré du faux dieu, de la fausse grandeur et de la fausse gloire, ils n’avaient dans ce pays étranger ni vêtements de rechange, ni nourriture de réserve, ni lieu indiqué pour dormir; mais ils marchaient avec le Dieu créateur. Et, ils avaient amené le roi de Babylone à reconnaître que son dieu était faux, et que sa richesse et sa gloire n’étaient pas aussi véritables. Ils avaient amené le roi à être délivré sans qu’on lui imposât la main ou qu’on lui fît une prière quelconque ; mais la volonté de Dieu, une parole, une vérité envoyée était parvenue à sa connaissance pour le sauver ainsi que les hommes de son territoire. Et lorsque le roi de Babylone fut délivré des vanités auxquelles il était attaché, se trompant et se séduisant en croyant posséder ce qui est véritable, valeureux et éternel, tous les babyloniens aussi furent délivrés (Daniel 3/1-29).

Le véritable pouvoir n’est pas celui de la chair, qui peut s’obtenir en sacrifiant l’animal ou l’être humain et en versant leur sang ; mais c’est celui plutôt de l’âme, donné à tous les hommes par le sacrifice du sang de Dieu, Jésus-Christ Sauveur. Chers chefs d’Etat, je viens vers vous sans vêtements de rechange, ni nourriture de réserve, ni un lieu sûr pour dormir ; mais vous, vous nagez sur des richesses, la gloire et la grandeur de la terre. Vous êtes de grands diplômés dans la connaissance des choses de la terre, et vous êtes mes grands pères ; mais par la grâce de Dieu pour vos âmes, je viens vous faire comprendre que le pouvoir que vous prenez plus que votre Dieu créateur est un pouvoir charnel, et qui doit disparaître comme votre chair qui doit retourner dans la terre, parce qu’elle n’est qu’une motte de terre tirée de la poussière de la terre, motte de terre dont Dieu avait limité la vie d’environ 120 ans tel qu’il est dit : « Alors l'Éternel dit: Mon esprit ne restera pas à toujours dans l'homme, car l'homme n'est que chair, et ses jours seront de cent vingt ans» (Genèse 6/3). Voilà pourquoi votre corps physique est déjà d’une vieillesse avancée, parce que votre âge l’est aussi.

Présidents, vous cherchez le pouvoir de la chair ou du corps physique, qui est de gouverner les hommes, le sol et le sous-sol ; mais vous oubliez, rejetez, méprisez et ignorez le véritable pouvoir, qui est celui de l’âme, envoyé depuis le ciel et donné à travers le sacrifice du sang éternel, afin que par ce pouvoir l’âme puisse dominer le mal et la mort éternelle. Présidents, comment pouvez-vous chercher, posséder et vous maintenir dans le pouvoir du vêtement et non dans celui du corps, de la chair et non dans celui de l’âme, du physique et non dans celui de l’esprit ? Présidents, ne voyez-vous pas que le pouvoir pour lequel on sacrifie les animaux ou les êtres humains est petit, moins important et moins valeureux que celui qui vient du sacrifice de Dieu, Jésus-Christ immolé? Présidents, ce que je vois, c’est que vous êtes envoûtés par le démon du pouvoir humain, et vous préférez gagner et vous maintenir dans ce pouvoir que de laisser vos âmes revenir à la vie, à la santé, à la gloire, à la grandeur et à la richesse éternelle de Dieu. Vous préférez vous maintenir au pouvoir que de laisser votre continent être souverain, se développer, émerger et faire face à la mondialisation. Mes chers présidents et grands pères, depuis que les occidentaux ont su que vous préférez le pouvoir à vos compatriotes, aux richesses de votre continent, dans leur ruse, ils savent que dès qu’ils vous diront que vous êtes déjà vieux, vous allez les appeler et leur livrer toutes les richesses de votre pays qu’ils exploiteront à leurs fins ; alors ils ne parleront plus de votre éternité au pouvoir, de votre vieillesse physique, visuelle, morale…. A cause du pouvoir qui est votre dieu, vous avez livré les richesses de vos peuples à l’exploitation abusive, vous avez privatisé les sociétés d’Etat et avez laissé la gérance aux étrangers, au détriment du peuple qui meurt de faim et de soif. Ces derniers vident les richesses du sous-sol des pays africains.

Vous aussi, ainsi que les gens qui vous entourent, videz les caisses de l’Etat pour stocker l’argent de vos peuples dans les banques de ces pays pour accroitre leur développement. Vous n’êtes ni patriotes ni républicains…. Parmi vous, plusieurs se sont faits initier à la Rose-Croix et à la Franc-maçonnerie, étant et demeurant les élèves de ces grand-maîtres occidentaux ; or dans ces pratiques occultes et abominables, les maîtres sont vos époux, et vous, vous êtes leurs épouses. Et comme les femmes doivent toujours se soumettre à leurs maris, c’est  très malheureux et regrettable pour vos pays et pour le continent.

Mes chers présidents et grands pères, vous avez tué vos pays et votre continent. Vous avez préféré le pouvoir en laissant les gens être gagnés par l’alcool, la drogue, le tabac, la débauche, alors que vous êtes les pères et grands pères de la corruption et du faux; et vous avez conduit la jeunesse dans cet enfer. Vous n’avez pas élevé le mérite, la compétence et le droit afin que les gens se mettent au travail pour chercher les valeurs de la justice, mais plutôt le mérite de l’argent, la compétence de la corruption, des relations, des coups de fil…. L’Afrique est un continent riche, mais elle est toujours présentée et vue comme le continent le plus pauvre, et ses pays étant pris pour des pays pauvres et très endettés. Or les richesses de l’Afrique devraient développer l’Afrique. Mais la richesse de l’Afrique est vendue à l’Occident contre votre maintien au pouvoir. Grands pères, l’économie de tout un continent est en train de finir à cause de vous ; votre pouvoir compte plus que le bonheur, la santé, la réussite, la satisfaction… de vos peuples, et plus que la crainte de Dieu, le créateur.

Messieurs les présidents, chefs, rois, pour diriger et conduire le peuple à être dans les meilleures conditions de vie, vous devez manger et vous enrichir après le peuple, sachant que vous avez des comptes à rendre à Dieu. Vous devez mépriser le pouvoir charnel et passager, et glorifier celui qui est spirituel et éternel.

Voici en exemple 12 chefs d’Etat plus vieux de nature. Aujourd’hui le 11 Mai 2017, il y a le président zimbabwéen Robert Mugabe, né le 08 Août 1924, âgé de 93 ans. Le président Camerounais Paul Biya né le 13 Février 1933, âgé de 84 ans, le président namibien Hifike Punye Pohamba, né le 18 Août 1935, âgé de 81 ans, le président algérien Abdel Aziz Boutefilka, né le 02 Mars 1937, âgé de 80 ans, le président de Sao-Tomé, Manuel Pinto Da Costa, né le 05 Août 1937, âgé de 79 ans, le président de la Guinée Conakry, Alpha Condé, né le 04 Mars 1938, âgé de 79 ans, la présidente Libérienne Hellen Johnson, né le 29 Octobre 1938, âgée de 78 ans, le président du Malawi, Peter Mutharika, né le 20 Avril 1940, âgé de 77 ans, le président ivoirien Alassane Ouattara, né le 1er Janvier 1942, âgé de 75 ans, le président sud-africain Jacob Zuma, né le 12 Avril 1942, âgé de 75 ans, le Président de la Guinée Equatoriale, Teodoro Obiang Nguéma, né le 05 Juin 1942, âgé de 74 ans, le président angolais José Edouardo Dos Santos né le 28 Août 1942, âgé de 74 ans. La plupart de ces chefs d’Etat ont même diminué leur âge ; d’autres changent régulièrement leur sang pour combattre la vieillesse. Lorsqu’ils ont des manifestations où ils doivent faire des heures debout, ils droguent leur vieux corps. Au lieu de combattre le mal et la mort qui veulent gagner leurs âmes pour les entrainer pour une éternité dans le lac de feu, ils combattent plutôt la vieillesse de la chair, de la motte de terre ou carapace.

 

CHAMPI Apôtre non de la part des hommes, ni par un homme mais par Jésus-Christ et Dieu le Père. La puissance de Dieu c’est la connaissance. Connaître pour éviter de pécher et être affranchi de la mort éternelle. (Jean 8/32)

Rechercher dans le site

tell a friend

Suivez nous sur:

facebook    twitter

Qui est en ligne?

We have 3 guests and no members online

Nous serions heureux de partager encore plus ces révélations avec vous

contact

Contactez-nous

Designed by MEDIATRONIK