QUEL NIVEAU DE SANCTIFICATION DOIT-ON ATTEINDRE POUR ENTRER AU ROYAUME DES CIEUX ? DOIT-ON SE LIMITER A L’ABSTINENCE DE LA FORNICATION, DE L’ADULTERE ET DE LA MASTURBATION ; OU OBEIR A TOUTES LES RECOMMANDATIONS, ORDONNANCES OU VOLONTE DE DIEU ?

C’est le 773ème message
 
 
 
 
      Je rends grâce au Seigneur Jésus-Christ, l'unique pasteur, berger, conducteur et guide de nos âmes pour le salut, lui qui nous révèle chaque jour la vérité cachée aux yeux des sages de ce monde. Il m’a fait porter son trésor qui a créé toutes les richesses de la terre et veille pour que cette lumière qui est sa parole soit partagée, pour éclairer plusieurs dans ce monde. Que son Nom soit loué de génération en génération.
      Comprenons ici que la sanctification selon Dieu c’est pratiquer, honorer, respecter, vivre sa parole, sa recommandation, son ordonnance, sa vie, son nom ; c’est même pour cela que le Seigneur Jésus-Christ nous avait enseigné sous forme de prière, que si Dieu qui est au ciel est notre Père, nous devons sanctifier son nom, c’est-à-dire vivre sa vie tel qu’il nous enseigne en disant : « Voici donc comment vous devez prier: Notre Père qui es aux cieux! Que ton nom soit sanctifié» (Matthieu 6/9).
      Que son nom soit sanctifié veut dire que sa vie soit vécue, sa parole pratiquée, sa volonté honorée. Donc vivre dans la sanctification c’est vivre la vie de Dieu, et vivre la vie de Dieu c’est le sanctifier, l’honorer et le respecter ; c’est pour cela que le Seigneur Jésus lui-même se sanctifiait ou obéissait à la volonté de Dieu, afin que ses disciples pratiquent sa parole et qu’ils soient sanctifiés ou honorés par cette vérité tel qu’il dit : « Et je me sanctifie moi-même pour eux, afin qu'eux aussi soient sanctifiés par la vérité» (Jean 17/19).
      Lorsque Dieu avait travaillé du premier au 6e jour, il avait bénit le 7e jour et l’avait sanctifié, c’est-à-dire qu’il l’avait honoré ou respecté, car c'était son jour de repos ; c’est pour cela qu’il est dit : « Dieu bénit le septième jour, et il le sanctifia, parce qu'en ce jour il se reposa de toute son œuvre qu'il avait créée en la faisant » (Genèse 2/3). Et Dieu avait demandé au peuple d’Israël de sanctifier ses sabbats, c’est-à-dire de respecter ou d’honorer ce 7e jour en se reposant tel qu’il dit au peuple : « Sanctifiez mes sabbats, et qu'ils soient entre moi et vous un signe auquel on connaisse que je suis l'Éternel, votre Dieu » (Ezéchiel 20/20).
      Dieu sanctifie l’homme par sa parole de Vérité qu’il lui enseigne, et l’homme est sanctifié par Dieu à travers la parole de vérité qu’il pratique, croît, vit, honore ou respecte ; c’est pour cela que le Seigneur Jésus disait à son père de sanctifier ses disciples par sa vérité tel qu’il lui dit : « Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité » (Jean 17/17). Si le Seigneur Jésus-Christ nous sanctifie en nous enseignant, et si nous nous sanctifions en pratiquant ou en respectant sa parole ou ses enseignements, nous devenons une seule personne avec lui ; c’est même pour cela qu’il est dit : « Car celui qui sanctifie et ceux qui sont sanctifiés sont tous issus d'un seul. C'est pourquoi il n'a pas honte de les appeler frères» (Hébreux 2/11).
       Si nous nous sanctifions, nous serons saints aux yeux de Dieu tel qu’il avait dit hier aux hommes du peuple d’Israël : « Vous vous sanctifierez et vous serez saints, car je suis l'Éternel, votre Dieu » (Lévitiques 20/7). Si Moïse et Aaron n’étaient pas entrés à Canaan, c’est parce qu’ils n’avaient pas sanctifiés Dieu, c’est-à-dire respecté ou honoré sa parole, sa recommandation, son ordonnance devant le peuple d’Israël, c’est pour cela qu’il est écrit : « Alors l'Éternel dit à Moïse et à Aaron: Parce que vous n'avez pas cru en moi, pour me sanctifier aux yeux des enfants d'Israël, vous ne ferez point entrer cette assemblée dans le pays que je lui donne » (Nombres 20/12).
      De même, si nous ne nous sanctifions pas, le Seigneur Jésus en vivant sa vie, sa volonté, sa parole, nous ne serons pas sanctifiés ; et si nous ne sommes pas sanctifiés, nous ne serons pas sauvés. Beaucoup de chrétiens ont limité la sanctification dans l’abstinence de la fornication, de l’adultère ou de la masturbation, en se focalisant sur ce passage qui dit : « Ce que Dieu veut, c'est votre sanctification; c'est que vous vous absteniez de l'impudicité » (1Thessaloniciens 4/3). Or la sanctification est plus large que cela, elle réside dans l'obéissance à toute la volonté de Dieu ; c’est pour cela que celui qui ne vit pas dans la fornication, l’adultère, la masturbation, mais qui vit dans la jalousie, la haine, le mensonge, l’orgueil… a besoin de la sanctification, car il est écrit : « Car Dieu ne nous a pas appelés à l'impureté, mais à la sanctification » (1 Thessaloniciens 4/7).
      Dieu ne nous a pas appelés au mensonge, mais à la vérité, non pas aux rancunes, mais au pardon, non pas à la haine, mais à l’amour, non pas à l'orgueil, mais à l’humilité, ni au mal, mais au bien…
      Si tu es orgueilleux, cela veut dire que tu ne sanctifies pas Dieu dans l’humilité. Si tu es menteur, cela veut dire que tu ne sanctifies pas Dieu dans la vérité. Si tu es rancunier, cela veut dire que tu ne sanctifies pas Dieu dans le pardon. Si tu es haineux, cela veut dire que tu ne sanctifies pas Dieu dans l’amour. Si tu es fornicateur ou adultérin, cela veut dire que tu ne sanctifies pas Dieu dans le corps de Christ…. Ça c’est la sanctification selon Dieu.
      Comprenons maintenant le niveau de sanctification qu’il faut atteindre pour ceux qui veulent entrer au royaume des cieux. Il y'a la sanctification charnelle et la sanctification spirituelle. La chair quel que soit son degré de sanctification, ne pourra pas entrer au royaume des cieux, mais plutôt retourner dans la terre où elle avait été prise ; c’est même pourquoi l’apôtre Paul avait dit : « Ce que je dis, frères, c'est que la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu… » (1 Corinthiens 15/50).
      C’est pour cela que le peuple d’Israël d’hier ne pouvait pas se sanctifier spirituellement parce qu’il n’avait pas un sang spirituel qui est le sang de Christ, mais il se servait du sang des taureaux, des boucs et la cendre de vache pour se sanctifier et être pur dans la chair ; c’est même pour cela qu’il est dit : « Car si le sang des taureaux et des boucs, et la cendre d'une vache, répandue sur ceux qui sont souillés, sanctifient et procurent la pureté de la chair combien plus le sang de Christ, qui, par un esprit éternel, s'est offert lui-même sans tache à Dieu, purifiera-t-il votre conscience des œuvres mortes, afin que vous serviez le Dieu vivant !» (Hébreux 9 /13-14).
      Donc, le sang de Christ est un esprit éternel pour sanctifier notre esprit des mauvaises pensées. Les enfants de Dieu en esprit et en vérité ne doivent pas se juger dans la chair ou dans le physique, mais plutôt dans l’esprit ou dans la pensée. C’est pour cela qu’au temps de Moïse, c’était la loi ou la sanctification charnelle, et au temps de Christ que nous sommes, c’est la loi ou la sanctification spirituelle.
      Comprenons que le Seigneur Jésus lui-même a dit au peuple d’Israël qu’il avait appris de Moïse que ‘’Tu ne commettras point d’adultère’’, ce qui est charnel, mais que lui il dit maintenant que ’’quiconque regardera une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur’’, ce qui est spirituel tel qu’il dit : « Vous avez appris qu'il a été dit: Tu ne commettras point d'adultère. Mais moi, je vous dis que quiconque regarde une femme pour la convoiter a déjà commis un adultère avec elle dans son cœur» (Matthieu 5/27-28).
      Si tu convoites ramasser la chose d’autrui sans permission, cela veut dire que tu l’as déjà volé dans l’esprit et non dans la chair. Si tu penses tuer une personne, cela veut dire que spirituellement tu l’as déjà tué et non charnellement. Car le Seigneur Jésus est venu sauver l’esprit et non la chair ; c’est même pour cela qu’il est dit : « C'est l'esprit qui vivifie; la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie » (Jean 6/63).
      Lorsque nous avons l’esprit de Dieu en nous, cet esprit ne regarde pas ce que la chair fait pour rendre témoignage à la chair que nous sommes enfants de Dieu, mais plutôt à notre esprit ; c’est même pour cela qu’il est dit : « L'Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu » (Romain 8/16).
      Moïse savait qu’il avait donné au peuple d’Israël le sang des animaux pour leur sanctification dans la chair ainsi que la loi charnelle, et qu’il viendra après lui un grand prophète qui donnera son sang spirituel pour la sanctification de l’esprit et sa loi spirituelle appelée foi pour sauver les croyants, et que le peuple devra l’écouter pour ne pas être exterminé tel qu’il est écrit : « Moïse a dit: Le Seigneur votre Dieu vous suscitera d'entre vos frères un prophète comme moi; vous l'écouterez dans tout ce qu'il vous dira, et quiconque n'écoutera pas ce prophète sera exterminé du milieu du peuple. » (Actes 3/22-23).
      Donc se sanctifier dans la chair ou dans l’esprit c’est pratiquer la crainte de Dieu ; c’est même pour cela qu’il est dit : « Ayant donc de telles promesses, bien-aimés, purifions-nous de toute souillure de la chair et de l'esprit, en achevant notre sanctification dans la crainte de Dieu » (2 Corinthiens 7/1).
       Tout notre être, esprit, âme et corps doit être sanctifié pour espérer entrer au royaume des cieux ou être enlevé par Christ. C’est pour cela que l’apôtre Paul souhaite que Dieu lui-même nous sanctifie tel qu’il dit : « Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l'esprit, l'âme et le corps, soit conservé irrépréhensible, lors de l'avènement de notre Seigneur Jésus Christ! » (1 Thessaloniciens 5/23).
      Hommes de toutes nations, si nous restons dans le jugement charnel, pensant faire du mal à autrui depuis notre cœur, croyant que personne ne nous voit, nous raterons l'entrée au royaume des cieux; parce que Dieu voit tout et connait tout en esprit. Peuple de Dieu, corps de Christ, Eglise du Seigneur, l’heure est à la conscientisation dans notre esprit, parce que nous sommes dans les derniers temps. Que tous ceux qui disent que ces messages sont longs, comprennent que ce sont les choses de l’esprit ou de Dieu et non de l’homme ou de la lettre.
       Je travaille par révélation de Dieu, et celui qui prend le temps de lire ces écrits cherche aussi quelque chose d’éternel qui manque à son âme.
       Certains refusent de lire ces écrits disant que ces messages sont longs, mais ils ont le temps pour passer des heures à regarder les films, les feuilletons, les documentaires, le journal, les matchs de football et autres dans leur téléphones, dans le but de satisfaire leur chair qui en a besoin. Mais la vérité est que les choses de valeur sont réservées pour ceux qui ont la valeur éternelle.
       Que toute la gloire revienne au Seigneur Jésus-Christ sauveur de l’humanité pour toujours.
CHAMPI Apôtre non de la part des hommes, ni par un homme mais par Jésus-Christ et Dieu le Père. La puissance de Dieu c’est la connaissance. Connaître pour éviter de pécher et être affranchi de la mort éternelle. (Jean 8/32)

 

COMPRENDRE POURQUOI DANS LA GRACE ET LA VERITE, DIEU NE RECOMMANDE PLUS D'OINDRE SES SERVITEURS D’HUILE COMME DANS LA LOI

C’est le 771ème message.
 
 
 
Si la grâce est venue, c’est pour qu’elle puisse sauver ceux qui la reçoivent ; si la vérité est venue, c’est pour qu’elle puisse affranchir ceux qui la connaissent. Cette grâce et cette vérité sont venues par Jésus-Christ comme la loi qui avait aussi été donnée par Moïse tel qu’il est dit : « car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ » (Jean 1/17).
 
Beaucoup de gens soit par ignorance, soit par incrédulité ou par jalousie, vont prendre cet enseignement comme n’ayant pas une grande importance pour eux, mais pour Dieu et ceux qui sont à la recherche de sa connaissance, c’est une grande lumière.
 
La grâce qui m’a été donnée, celle de porter la parole de la création et de revêtir l’esprit créateur, m’amène maintenant à travailler plus que jamais, parce que Dieu veut que son peuple connaisse la différence entre ce qui vient de lui et ce qui vient du monde pour échapper à la ruse de Satan. Par la grâce de Dieu, j’ai reçu son esprit pour connaître que Dieu a fait de ses enfants des dieux par la présence de Christ en eux. l'Eternel a fait de ses enfants des hommes spirituels, des hommes oints, des hommes bénits, des hommes miraculeux, des hommes victorieux par la présence de Christ en eux.
 
Si Dieu nous a donné le Christ, c’est pour que nous connaissions ce que nous sommes devenus par sa présence et non ce que l’eau, l’huile, le sel, le mouchoir, le bracelet… sont devenus pour que nous soyons à leur chasse. C’est pour cela que l’apôtre Paul dit : « Or nous, nous n'avons pas reçu l'esprit du monde, mais l'Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce » (1Corinthiens 2/12).
 
Comprenons qu'hier, au temps de la loi, Dieu envoyait un serviteur oindre d’huile un autre serviteur de son choix, et aujourd’hui dans la grâce et la vérité ce n’est plus pareil. Comprenons que beaucoup de choses dans la loi n‘étaient que l’ombre des choses à venir dans la grâce et la vérité ou encore dans la foi.
 
Dans la loi, lorsque Dieu établissait un serviteur, il envoyait un autre l'oindre d’huile afin qu’il soit saisi par son esprit. Lorsque Dieu avait choisi David le fils d’Isaïe à Bethlehem, il avait recommandé au prophète Samuel de remplir sa corne d’huile et d’aller à Bethlehem, dans la maison d’Isaïe, pour l’oindre tel qu’il lui dit : « … Remplis ta corne d'huile, et va; je t'enverrai chez Isaï, Bethléhémite, car j'ai vu parmi ses fils celui que je désire pour roi » (1Samuel 16/1).
 
Alors, le prophète Samuel était parti à Bethlehem dans la maison d’Isaïe, et lorsqu’il vit David de ses yeux, Dieu lui parla directement que c’est lui qu’il fallait oindre tel qu’il est écrit : « …L'Éternel dit à Samuel : Lève-toi, oins-le, car c'est lui! Samuel prit la corne d'huile, et l'oignit au milieu de ses frères. L'esprit de l'Éternel saisit David, à partir de ce jour et dans la suite. Samuel se leva, et s'en alla à Rama.» (1Samuel 16/13).
 
Le roi David était aussi prophète comme ce témoignage qui parlait de lui en disant : « Hommes frères, qu'il me soit permis de vous dire librement, au sujet du patriarche David, qu'il est mort, qu'il a été enseveli, et que son sépulcre existe encore aujourd'hui parmi nous. Comme il était prophète, et qu'il savait que Dieu lui avait promis avec serment de faire asseoir un de ses descendants sur son trône. » (Actes 2/29-30). L’Eternel avait également recommandé au Prophète Elie d’aller oindre Elysée pour Prophète à sa place parce qu’il devait quitter la terre tel que Dieu lui dit : « …. tu oindras Élisée, fils de Schaphath, d'Abel Mehola, pour prophète à ta place. » (1Rois 19/16).
 
Dans la grâce, la vérité, la foi, c'est Christ lui-même l’onction, et il avait reçu cette onction de son Père tel qu’il dit : « L'Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu'il m'a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres…» (Luc 4/18), et depuis lors, Dieu n’a plus utilisé l’huile pour oindre ses choisis ou ses établis.
 
 
C’est pour cela que le Seigneur Jésus-Christ en choisissant et rassemblant les 12 hommes pour faire d’eux ses apôtres afin qu'ils aillent chasser les démons, guérir les malades et prêcher la bonne nouvelle, ne les avait pas oint d’huile parce que c’est lui qui est cette huile ; c’est pour cela qu’il est écrit : « Jésus, ayant assemblé les douze, leur donna force et pouvoir sur tous les démons, avec la puissance de guérir les maladies, Il les envoya prêcher le royaume de Dieu, et guérir les malades » (Luc 9/1-2).
 
Cette huile que Dieu faisait oindre hier ses serviteurs dans la loi n’était que l’ombre de Christ et non Christ lui-même, mais beaucoup de gens enchainés par l’ignorance ou dominés par la magie sont loin de cette vérité. Ils sont restés dans cette tradition ne donnant pas gloire à la grâce, à la vérité et à la foi.
 
Si c’était au temps de la loi, quand le Seigneur avait envoyé Anania vers Saül qu’il avait choisi pour être son apôtre ou son instrument, il lui aurait recommandé de porter l’huile pour aller à sa rencontre ; mais Anania avait juste reçu cet ordre du Seigneur qui lui dit : « …. Va, car cet homme est un instrument que j'ai choisi, pour porter mon nom devant les nations, devant les rois, et devant les fils d'Israël; et je lui montrerai tout ce qu'il doit souffrir pour mon nom. Ananias sortit ; et, lorsqu'il fut arrivé dans la maison, il imposa les mains à Saul, en disant: Saul, mon frère, le Seigneur Jésus, qui t'est apparu sur le chemin par lequel tu venais, m'a envoyé pour que tu recouvres la vue et que tu sois rempli du Saint Esprit. Au même instant, il tomba de ses yeux comme des écailles, et il recouvra la vue. Il se leva, et fut baptisé » (Actes 9/15-18).
 
Même lorsque les apôtres élurent Etienne, Philippe et le reste, ils ne les avaient pas oints d’huile, mais prièrent et leur imposèrent juste les mains tel qu’il est dit : « Cette proposition plut à toute l'assemblée. Ils élurent Étienne, homme plein de foi et d'Esprit Saint, Philippe, Prochore, Nicanor, Timon, Parménas, et Nicolas, prosélyte d'Antioche Ils les présentèrent aux apôtres, qui, après avoir prié, leur imposèrent les mains » (Actes 6/5-6).
 
Si nous avons la connaissance de démontrer la vérité par les écrits, c’est parce que nous avons reçu l’onction de la part de Dieu, non pas de l’huile versée sur la tête, et c’est pour nous que l’apôtre Jean dit : « Pour vous, vous avez reçu l'onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance » (1Jean 2/20).
 
Les faux prophètes tels que le Christ l’avait annoncé dans Matthieu 24/24 auront la révélation sur les démons et autres vanités, mais non sur les choses sacrées de Dieu, et ces derniers ont rendu l’huile d’Olive célèbre et indispensable sur tous les plans dans les églises.
 
Regardez bien le prophète NSAME Leslie sur qui Le prophète Victor BOATENG verse l’huile, et qui tombe tel que vous pouvez le voir sur la deuxième image du message. Le pouvoir de Dieu est dans sa parole ou dans son esprit, et c’est l’homme qui doit le porter ou le posséder, et non les objets.
 
Que la vérité du Très Haut explose dans cette génération au Nom de Jésus-Christ. Si vous cherchez ma richesse, ma grandeur, ma gloire et ma personnalité dans la terre et ses choses, vous ne me verrez pas ; mais si vous cherchez dans la démonstration de la vérité de Christ qui affranchit et sauve, là vous me verrez, car c’est là ma richesse, ma grandeur, ma gloire et ma personnalité, et Je crois fermement que c’est cette parole de Dieu qui demeure éternellement et non la terre et ses choses. Ces messages se lisent dans le monde entier, et seul Dieu connaît les gens qu’il éclaire à travers cette grande lumière.
 
Que l'Eternel reçoive toute la gloire. Louange et gloire soient rendues à l’onction de la grâce et de la vérité pour l’éternité.
 
CHAMPI Apôtre non de la part des hommes, ni par un homme mais par Jésus-Christ et Dieu le Père. La puissance de Dieu c’est la connaissance. Connaître pour éviter de pécher et être affranchi de la mort éternelle. (Jean 8/32)
Haut de page
Bas de page

NEWLETTER

Recevez nos publications et bien plus directement dans votre boite mail.

QUI EST EN LIGNE?

Nous avons 5 invités et aucun membre en ligne

CHAMPIDINO designed by MYDIGITALBUILDER