ATTENTION, ATTENTION !!! VIVRE POUR SA CHAIR ET NON POUR SON AME EST UN GRAND DANGER POUR L’HOMME

 

C’est le 616ème message.

       Voir et comprendre spirituellement selon Dieu, au milieu des hommes de cette génération produit une très grande pitié et pousse à des pleurs et lamentations ! C‘est très troublant et horrible de vivre ce qu’on voit.

       Les hommes ne courent pas derrière la parole de Dieu aujourd’hui ; en vérité, elle ne présente aucun intérêt pour eux. L’homme se trompe de son identité ou de ce qu’il est, parce qu’il ne connait pas qu’il n’est qu’une âme enveloppée de la chair qui est une masse de terre, et que l’âme ne se nourrit pas de la terre, ne boit pas de la terre, ne revêt pas la terre, ne s’enrichit pas de la terre, et ne tire pas sa gloire et sa grandeur de la terre, mais de la parole de Dieu. Donc, l’homme se trompe de ce qu’il est en se prenant pour ce qu’il n’est pas, c’est-à-dire qu’il se prend pour la chair plutôt que pour l’âme ; voilà pourquoi toute sa vie et son avenir dépendent de la terre. Cette ignorance et confusion sont à l’origine de l’élévation du mal dans cette génération.

       L’homme est comme l’escargot : l’escargot ce n’est pas sa coquille, mais c’est sa chair. Il est comme la tortue ; la tortue ce n’est pas sa carapace, mais sa chair. Il est comme la bière : la bière ce n’est pas son contenant, mais son contenu. Egalement, l’homme ce n’est pas sa chair, mais c’est son âme. Si l’escargot était sa coquille, la tortue sa carapace, la bière son contenant, ils seraient d’aucune utilité à l’homme, parce que l’homme ne consomme pas la coquille de l’escargot, ni la carapace de la tortue, ni le contenant de la bière. Si l’homme aussi se prend pour sa chair, il ne sera jamais utile à Dieu. La chair ne trouve pas de l’importance véritable à la parole de Dieu, mais c’est plutôt l’âme. L’âme aussi à son tour ne trouve pas de l’importance véritable aux choses de la terre, mais plutôt à la parole de Dieu ; c’est pourquoi l’apôtre Jean, par amour pour nous, voulant nous épargner d’être charnels nous dit : « N'aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu'un aime le monde, l'amour du Père n'est point en lui » (1Jean 2/15). Et l’apôtre Jacques de son côté nous dit : « … Celui donc qui veut être ami du monde se rend ennemi de Dieu » (Jacques 4/4). L’apôtre Pierre dit : « Bien-aimés, je vous exhorte, comme étrangers et voyageurs sur la terre, à vous abstenir des convoitises charnelles qui font la guerre à l'âme » (1Pierre 2/11). L’apôtre Paul dit aussi : « Car nous n'avons rien apporté dans le monde, et il est évident que nous n'en pouvons rien emporter » (1Timothée 6/7).

       En vérité, même les chrétiens d’aujourd’hui ne sont pas amis du monde, mais le monde lui-même, et c’est très dangereux ! Comment la parole de Dieu qui a créé toutes choses est-elle moins importante, moins aimée et moins recherchée que les choses qu’elle a créées, alors que ces choses vont toutes passer, et qu’elle c’est-à-dire la Parole, va demeurer éternellement ? Si la tortue était la carapace, l’escargot était la coquille, l’homme ne se sacrifierait pas pour les rechercher, parce qu’ils ne lui serviront à rien. Si la bière était son contenant, l’homme ne se sacrifierait pas pour dépenser son argent pour l’acheter, parce que cela ne lui apportera rien. Egalement, si l’homme était la chair, le Seigneur Jésus n’aurait pas quitté le ciel pour venir sur la terre et se sacrifier jusqu’à la mort pour ce dernier ; mais lui-même rend témoignage que la chair ne sert de rien, et que la Parole de Dieu est tout lorsqu’il dit : « … la chair ne sert de rien. Les paroles que je vous ai dites sont esprit et vie » (Jean 6/63). Donc, c’est pour la chair que l’homme se sacrifie pour la recherche de la tortue ou de l’escargot en brousse. Le sacrifice de l’homme à dépenser de l’argent pour la bière c’est pour son contenu ; également le sacrifice du Christ, sa souffrance et sa mort pour l’homme c’est pour son âme.

       Pour nourrir l’âme, la revêtir, l’enrichir et la glorifier, Dieu n’a donné qu’une seule chose : sa Parole. Il a donné cette parole à son Fils de venir nous la donner. C’est pour cela que le Seigneur Jésus après nous avoir donné cette parole dit à son Père : « Car je leur ai donné les paroles que tu m'as données; et ils les ont reçues, et ils ont vraiment connu que je suis sorti de toi, et ils ont cru que tu m'as envoyé » (Jean 17/8). Et cette Parole qui est une eau et un pain de vie, un trésor, une richesse, n’est pas recherchée aujourd’hui par l’homme parce qu’il se trompe sur sa personne, se prenant pour la chair qu’il n’est pas et non pour l’âme qu’il est en vérité ; voilà pourquoi la terre et les choses de la terre sont recherchées, aimées et contemplées au mépris de la Parole qui les a créées.

       Si l’homme se reconnaissait, il devrait voir que sans la Parole de Dieu il n’est rien, c’est-à-dire son âme ; mais comme il ne se reconnait pas, il voit seulement qu’il n’est rien sans les choses de la terre, c’est-à-dire sa chair. C’est pourquoi ceux qui étaient hier comme Pierre et autres se reconnaissaient et savaient que sans cette Parole ils n’étaient rien, c’est-à-dire leurs âmes. Voilà pourquoi il dit au Seigneur Jésus : « … Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle » (Jean 6/68).

       Quand l’homme regarde son terrain, sa voiture, sa maison, son compte bancaire ainsi que ses relations, il commence à dire aveuglément qu’il n’est pas n’importe qui. Mais, n’importe qui par rapport à quoi ? Aux choses de la terre ? Lorsque l’homme a un peu d’argent, il boit du bon vin, de l’eau minérale, mange de la bonne nourriture, et commence à dire qu’il ne boit pas et ne mange pas du n’importe quoi, mais parce qu’il est aveugle spirituellement pour ne pas voir la fin de ces choses qui passent dans son ventre ou que revêt sa chair. Le mauvais riche mangeait dix mille fois mieux que tout autre homme, mais c’est lorsqu’il avait quitté la chair qu’il avait vu qu’il était très pauvre et malheureux, et il avait compris que ce qui est chair est chair, et c’est la terre, et ce qui est âme est âme et c’est la parole de Dieu ; mais c’était tard pour lui. Mais, par amour pour sa famille, il avait voulu qu’elle acquière cette connaissance pour ne pas le retrouver dans ce lieu de tourment éternel réservé aux affamés, aux assoiffés et pauvres spirituellement.

       Après vous être séparé de votre chair, vous vous présenterez spirituellement devant Dieu, et là-bas ce n’est pas de la terre et ses choses. Sachez que si vous vous sacrifiez pour votre chair, votre sacrifice est fait en vain. Si vous entretenez la chair, la nourrissez, la revêtez, l’enrichissez et la glorifiez, vous oubliant ou oubliant votre âme, vous faites un travail d’esclave, c’est-à-dire que vous travaillez pour une autre personne, et cela ne se connaitra que lorsque vous vous séparerez de votre chair, c’est-à-dire lorsque vous connaîtrez la mort physique. Donc, pendant le peu de temps que nous avons à passer sur terre, profitons de ce temps pour les vraies et grandes choses, parce que personne ne sait ni l’heure, ni le jour. Comme l’escargot ne sait pas à quelle heure l’homme va le prendre pour le séparer de sa coquille, ni la tortue à quelle heure l’homme va la prendre pour la séparer de sa carapace, ni la bière à quelle heure l’homme va la prendre pour la séparer de son contenant, aussi, tu ne sais pas à quelle heure Dieu va te séparer de ta chair. Fais donc attention !!!

       Si les hommes couraient après la Parole de Dieu, il y aurait moins de mal, de sacrifices et de vente des êtres humains, moins de consommation du sang et d’excréments humains, moins de pratique de magie, de possession des totems, des mami-wata, de lancements de mauvais sorts, moins d’empoisonnements, moins de sorcellerie, de pédophilie, d’homosexualité, moins d’adultère, de fornication, de jalousie, de faux, de corruption, de vol, d’agression, moins de braquage, de cambriolage…. Mais comme la course est vers le matériel, le pire se produit et l’heure est grave ! Mêmes les prières qu’on adresse à Dieu, ou la présence massive dans les Eglises n’ont que pour but la recherche de la santé de la chair et de sa protection ; voilà pourquoi cela passe aussi parfois par les produits dits bénis ou spirituels.

       Le combat contre les esprits qui empêchent aux hommes de s’épanouir dans les choses charnelles : Réussir sa vie, gagner sa vie, être bien, sa vie a changé, tout cela se résume seulement à avoir plus de matériels. Un jour, le Seigneur Jésus m’a posé la question en me disant : blaguez-vous avec ma souffrance ? Avec mon sang qui a coulé ? Cela m’a fait trembler et m’a amené à comprendre et à voir beaucoup de choses. Te connais-tu ? Travailles-tu et amasses-tu pour toi-même ? Même le Seigneur Jésus nous dit : « Travaillez, non pour la nourriture qui périt, mais pour celle qui subsiste pour la vie éternelle, et que le Fils de l'homme vous donnera; car c'est lui que le Père, que Dieu a marqué de son sceau » (Jean 6/27). Un jour, lorsque Jésus était sur la terre, Satan lui avait demandé de faire apparaître le pain, mais le Seigneur Jésus lui fit comprendre que l’homme ne vit pas seulement de ce pain, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu tel qu’il lui dit : « …L'homme ne vivra pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Matthieu 4/4).En vérité, on ne pleure pas pour la chair de l’homme (cadavre), qui retourne dans la terre où elle a été prise, mais plutôt pour l’âme, qui est appelée à passer une éternité au royaume des cieux ou dans le lac de feu.

A Dieu, seul la gloire pour les siècles des siècles, par son Fils Jésus-Christ notre Sauveur, qui a sacrifié sa chair et son sang pour racheter notre âme qui a un grand prix devant son Père et lui.

                                                                                     

CHAMPI Apôtre non de la part des hommes, ni par un homme mais par Jésus-Christ et Dieu le Père. La puissance de Dieu c’est la connaissance. Connaître pour éviter de pécher et être affranchi de la mort éternelle. (Jean 8/32)

 

POURQUOI LE PRINCIPAL DEVOIR DE L’HOMME SUR LA TERRE EST DE SE FAIRE RACHETER PAR LE SEIGNEUR JESUS ?

C’est le 615ème message.

       En vérité, ce monde actuel fait tellement pitié, et cela entraine les pleurs et les gémissements dans les cœurs de ceux-là qui portent l’esprit de Sa Majesté le Roi des rois, le Seigneur des Seigneurs, et le Dieu des dieux.

       Satan a captivé l’esprit des hommes, au point où ces derniers ont comme devoir principal sur la terre de posséder les diplômes, acquérir de grandes connaissances dans la formation professionnelle, trouver un emploi, avoir beaucoup d’argent, des terrains, des maisons, se marier, avoir des enfants et devenir arrières grands-parents. Lorsque les hommes se procurent ces choses, ils se disent heureux et sont considérés par leurs semblables, car ayant accompli ce qu’il leur fallait sur terre ; mais parce qu’ils ne savent pas en vérité que sans le Christ en eux, ils sont les plus malheureux. Ces derniers se trompent et se séduisent en se disant que, comme le Seigneur Jésus les a rachetés, ils sont sauvés. Or le principal devoir de l’homme sur la terre c’est qu’il se fasse racheter par le Seigneur Jésus-Christ ; parce que l’homme vient sur la terre étant impur, maudit et mort dans son âme, et il doit donc rechercher la pureté, la bénédiction et la vie du Seigneur Jésus afin de les posséder. Mais comme le diable, maître des vanités et de l’égarement a captivé l’esprit des hommes, pour eux ils doivent à tout prix avoir les choses de la terre sans lesquelles leur passage sur la terre ne servirait à rien.

       Que le monde entier, que tout homme habitant la terre comprenne une chose : pour que nos âmes soient sauvées, il faudrait que nous soyons rachetés par le Seigneur Jésus. Le Seigneur Jésus nous a rachetés en nous donnant la vie à vivre pour être vivants, l’eau pure pour nous purifier pour être purs, le nom à sanctifier pour être saints, la justice à pratiquer pour être justes : c’est son évangile et non un autre. Nous devons nous faire racheter en vivant sa vie pour devenir vivants, en vivant sa pureté pour devenir purs, en vivant sa sainteté pour devenir saints, en vivant sa justice pour devenir justes.

       Ne nous trompons pas, et ne nous séduisons pas dans les faux raisonnements, car le Seigneur Jésus nous a rachetés en portant notre mort, notre impureté, notre injustice… qui est le péché sur son corps et l’a détruit sur la croix, et nous a donné en retour sa vie, sa pureté, sa justice… pour que nous la possédions afin d’être rachetés. Le Seigneur Jésus après avoir détruit la mort, l’impureté et l’injustice, nous a donné sa vie, sa pureté et sa justice qui est l’immortalité dans son évangile. C’est pour cela qu’il est dit : « … maintenant par l'apparition de notre Sauveur Jésus Christ, qui a détruit la mort et a mis en évidence la vie et l'immortalité par l'Évangile. » (2Timothée 1 / 10). Nous devons nous racheter dans la vie, la pureté et la justice du Seigneur Jésus qui se trouvent dans son unique évangile ; non pas qu’il y ait un autre évangile par lequel les gens peuvent se racheter.

       Malgré que le Seigneur Jésus ait racheté les hommes en détruisant leur mort, impureté et injustice sur la croix, en leur donnant sa vie, sa pureté et sa justice dans son évangile, le diable s’y oppose. Pour empêcher les hommes d’être rachetés, il a envoyé les troubleurs qui égarent par le mensonge et prêchent les coutumes et les traditions humaines : ce sont les menteurs, mais aussi qui égarent par la séduction et prêchent l’évangile de prospérité matérielle : ce sont les séducteurs ; voilà pourquoi il est dit : « Non pas qu'il y ait un autre Évangile, mais il y a des gens qui vous troublent, et qui veulent renverser l'Évangile de Christ. » (Galates 1/7).La vie, la pureté et la justice viennent de la pratique de l’unique évangile que l’homme entend, et cet évangile doit venir de Christ ; voilà pourquoi il est dit : « Ainsi la foi vient de ce qu'on entend, et ce qu'on entend vient de la parole de Christ » (Romains 10/17). Un jour, l’apôtre Pierre a annoncé l’évangile de Christ, et ceux qui l’écoutaient avaient vu que le Seigneur Jésus les avait rachetés, mais ils n’étaient pas encorerachetés en lui, et ils avaient demandé à l’apôtre Pierre comment faire pour être rachetés dans le Seigneur ?Tel qu’il est écrit : « Après avoir entendu ce discours, ils eurent le cœur vivement touché, et ils dirent à Pierre et aux autres apôtres: Hommes frères, que ferons-nous? Pierre leur dit: Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus Christ, pour le pardon de vos péchés; et vous recevrez le don du Saint Esprit » (Actes 2/37-38). Sanctifie-les, purifie-les, justifie-les et vivifie-les par ta Parole qui est la vérité. Voilà même pourquoi il est dit : « Sanctifie-les par ta vérité: ta parole est la vérité. » (Jean 17/17).

        Les hommes aujourd’hui ne sont pas à la recherche véritable de cette parole qui a le pouvoir et la puissance de leur procurer la vie éternelle dans leurs âmes par la pratique de la sainteté, de la justice, de la pureté et de la miséricorde de Dieu. Si l’homme avait cette conscience qu’il est venu dans ce monde mort et pauvre dans son âme, pour son bref séjour sur la terre, il devrait voir et comprendre que tout son devoir est de revenir à la vie et richesse éternelle du royaume des cieux. Il devrait pour cela se livrer à la recherche de la véritable parole de Dieu pour que par sa mise en pratique, la justice, la sainteté et la pureté soient produites en lui. Mais ces consciences enchainées par Satan ne voient qu’une unique chose : procurer toute la satisfaction à la chair, parce qu’elle est venue dans ce monde étant vivante et pauvre en bien matériels, sans foyer et sans enfants. Ainsi, selon le maître de la perdition, l’œuvre que les hommes doivent accomplir sur terre est de se livrer en sacrifice pour avoir de l’argent et entrer en possession de toute chose, et se sentir heureux. C’est pourquoi Satan a livré ce monde à une joie de folie.

        Même lorsque l’homme découvre la parole qui peut le vivifier et l’enrichir éternellement dans son âme, il n’est pas content comme le jour du 1erjanvier de chaque année qui pour lui est un jour de fête grandiose qui lui procure une joie sans pareille. En vérité, avoir beaucoup d’années sur terre ne procure pas une gloire pour la chair qui n’est qu’une masse de terre et qui doit rentrer tôt ou tard au fondde la terre (tombe) où elle a été tirée ou prise, ni même pour l’âme qui est appelée par le Seigneur Jésus à échapper au lac de feu éternel par sa vie, sa sainteté, sa justice, sa pureté et sa miséricorde.

       A tous ceux-là que le Seigneur Jésus a appelés en vérité, levez-vous, soyez déterminés et sacrifiez-vous plus que jamais, parce que l’heure est grave.

       A Dieu seul, la louange et l’adoration par le Seigneur Jésus, qui nous a rachetés en portant notre mort sur son corps à la croix, et qui nous a appelés à nous racheter en portant sa vie dans nos âmes pour l’éternité.

        A Dieu seul, la gloire par le Seigneur Jésus-Christ qui nous a apporté la Parole de Vérité, qui a le pouvoir de nous vivifier, nous enrichir, nous bénir et nous glorifier éternellement.

Haut de page
Bas de page

NEWLETTER

Recevez nos publications et bien plus directement dans votre boite mail.

QUI EST EN LIGNE?

Nous avons 19 invités et aucun membre en ligne

CHAMPIDINO designed by MYDIGITALBUILDER