COMPRENDRE POURQUOI DANS LA GRACE ET LA VERITE, DIEU NE RECOMMANDE PLUS D'OINDRE SES SERVITEURS D’HUILE COMME DANS LA LOI

C’est le 771ème message.
 
 
 
Si la grâce est venue, c’est pour qu’elle puisse sauver ceux qui la reçoivent ; si la vérité est venue, c’est pour qu’elle puisse affranchir ceux qui la connaissent. Cette grâce et cette vérité sont venues par Jésus-Christ comme la loi qui avait aussi été donnée par Moïse tel qu’il est dit : « car la loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus Christ » (Jean 1/17).
 
Beaucoup de gens soit par ignorance, soit par incrédulité ou par jalousie, vont prendre cet enseignement comme n’ayant pas une grande importance pour eux, mais pour Dieu et ceux qui sont à la recherche de sa connaissance, c’est une grande lumière.
 
La grâce qui m’a été donnée, celle de porter la parole de la création et de revêtir l’esprit créateur, m’amène maintenant à travailler plus que jamais, parce que Dieu veut que son peuple connaisse la différence entre ce qui vient de lui et ce qui vient du monde pour échapper à la ruse de Satan. Par la grâce de Dieu, j’ai reçu son esprit pour connaître que Dieu a fait de ses enfants des dieux par la présence de Christ en eux. l'Eternel a fait de ses enfants des hommes spirituels, des hommes oints, des hommes bénits, des hommes miraculeux, des hommes victorieux par la présence de Christ en eux.
 
Si Dieu nous a donné le Christ, c’est pour que nous connaissions ce que nous sommes devenus par sa présence et non ce que l’eau, l’huile, le sel, le mouchoir, le bracelet… sont devenus pour que nous soyons à leur chasse. C’est pour cela que l’apôtre Paul dit : « Or nous, nous n'avons pas reçu l'esprit du monde, mais l'Esprit qui vient de Dieu, afin que nous connaissions les choses que Dieu nous a données par sa grâce » (1Corinthiens 2/12).
 
Comprenons qu'hier, au temps de la loi, Dieu envoyait un serviteur oindre d’huile un autre serviteur de son choix, et aujourd’hui dans la grâce et la vérité ce n’est plus pareil. Comprenons que beaucoup de choses dans la loi n‘étaient que l’ombre des choses à venir dans la grâce et la vérité ou encore dans la foi.
 
Dans la loi, lorsque Dieu établissait un serviteur, il envoyait un autre l'oindre d’huile afin qu’il soit saisi par son esprit. Lorsque Dieu avait choisi David le fils d’Isaïe à Bethlehem, il avait recommandé au prophète Samuel de remplir sa corne d’huile et d’aller à Bethlehem, dans la maison d’Isaïe, pour l’oindre tel qu’il lui dit : « … Remplis ta corne d'huile, et va; je t'enverrai chez Isaï, Bethléhémite, car j'ai vu parmi ses fils celui que je désire pour roi » (1Samuel 16/1).
 
Alors, le prophète Samuel était parti à Bethlehem dans la maison d’Isaïe, et lorsqu’il vit David de ses yeux, Dieu lui parla directement que c’est lui qu’il fallait oindre tel qu’il est écrit : « …L'Éternel dit à Samuel : Lève-toi, oins-le, car c'est lui! Samuel prit la corne d'huile, et l'oignit au milieu de ses frères. L'esprit de l'Éternel saisit David, à partir de ce jour et dans la suite. Samuel se leva, et s'en alla à Rama.» (1Samuel 16/13).
 
Le roi David était aussi prophète comme ce témoignage qui parlait de lui en disant : « Hommes frères, qu'il me soit permis de vous dire librement, au sujet du patriarche David, qu'il est mort, qu'il a été enseveli, et que son sépulcre existe encore aujourd'hui parmi nous. Comme il était prophète, et qu'il savait que Dieu lui avait promis avec serment de faire asseoir un de ses descendants sur son trône. » (Actes 2/29-30). L’Eternel avait également recommandé au Prophète Elie d’aller oindre Elysée pour Prophète à sa place parce qu’il devait quitter la terre tel que Dieu lui dit : « …. tu oindras Élisée, fils de Schaphath, d'Abel Mehola, pour prophète à ta place. » (1Rois 19/16).
 
Dans la grâce, la vérité, la foi, c'est Christ lui-même l’onction, et il avait reçu cette onction de son Père tel qu’il dit : « L'Esprit du Seigneur est sur moi, Parce qu'il m'a oint pour annoncer une bonne nouvelle aux pauvres…» (Luc 4/18), et depuis lors, Dieu n’a plus utilisé l’huile pour oindre ses choisis ou ses établis.
 
 
C’est pour cela que le Seigneur Jésus-Christ en choisissant et rassemblant les 12 hommes pour faire d’eux ses apôtres afin qu'ils aillent chasser les démons, guérir les malades et prêcher la bonne nouvelle, ne les avait pas oint d’huile parce que c’est lui qui est cette huile ; c’est pour cela qu’il est écrit : « Jésus, ayant assemblé les douze, leur donna force et pouvoir sur tous les démons, avec la puissance de guérir les maladies, Il les envoya prêcher le royaume de Dieu, et guérir les malades » (Luc 9/1-2).
 
Cette huile que Dieu faisait oindre hier ses serviteurs dans la loi n’était que l’ombre de Christ et non Christ lui-même, mais beaucoup de gens enchainés par l’ignorance ou dominés par la magie sont loin de cette vérité. Ils sont restés dans cette tradition ne donnant pas gloire à la grâce, à la vérité et à la foi.
 
Si c’était au temps de la loi, quand le Seigneur avait envoyé Anania vers Saül qu’il avait choisi pour être son apôtre ou son instrument, il lui aurait recommandé de porter l’huile pour aller à sa rencontre ; mais Anania avait juste reçu cet ordre du Seigneur qui lui dit : « …. Va, car cet homme est un instrument que j'ai choisi, pour porter mon nom devant les nations, devant les rois, et devant les fils d'Israël; et je lui montrerai tout ce qu'il doit souffrir pour mon nom. Ananias sortit ; et, lorsqu'il fut arrivé dans la maison, il imposa les mains à Saul, en disant: Saul, mon frère, le Seigneur Jésus, qui t'est apparu sur le chemin par lequel tu venais, m'a envoyé pour que tu recouvres la vue et que tu sois rempli du Saint Esprit. Au même instant, il tomba de ses yeux comme des écailles, et il recouvra la vue. Il se leva, et fut baptisé » (Actes 9/15-18).
 
Même lorsque les apôtres élurent Etienne, Philippe et le reste, ils ne les avaient pas oints d’huile, mais prièrent et leur imposèrent juste les mains tel qu’il est dit : « Cette proposition plut à toute l'assemblée. Ils élurent Étienne, homme plein de foi et d'Esprit Saint, Philippe, Prochore, Nicanor, Timon, Parménas, et Nicolas, prosélyte d'Antioche Ils les présentèrent aux apôtres, qui, après avoir prié, leur imposèrent les mains » (Actes 6/5-6).
 
Si nous avons la connaissance de démontrer la vérité par les écrits, c’est parce que nous avons reçu l’onction de la part de Dieu, non pas de l’huile versée sur la tête, et c’est pour nous que l’apôtre Jean dit : « Pour vous, vous avez reçu l'onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance » (1Jean 2/20).
 
Les faux prophètes tels que le Christ l’avait annoncé dans Matthieu 24/24 auront la révélation sur les démons et autres vanités, mais non sur les choses sacrées de Dieu, et ces derniers ont rendu l’huile d’Olive célèbre et indispensable sur tous les plans dans les églises.
 
Regardez bien le prophète NSAME Leslie sur qui Le prophète Victor BOATENG verse l’huile, et qui tombe tel que vous pouvez le voir sur la deuxième image du message. Le pouvoir de Dieu est dans sa parole ou dans son esprit, et c’est l’homme qui doit le porter ou le posséder, et non les objets.
 
Que la vérité du Très Haut explose dans cette génération au Nom de Jésus-Christ. Si vous cherchez ma richesse, ma grandeur, ma gloire et ma personnalité dans la terre et ses choses, vous ne me verrez pas ; mais si vous cherchez dans la démonstration de la vérité de Christ qui affranchit et sauve, là vous me verrez, car c’est là ma richesse, ma grandeur, ma gloire et ma personnalité, et Je crois fermement que c’est cette parole de Dieu qui demeure éternellement et non la terre et ses choses. Ces messages se lisent dans le monde entier, et seul Dieu connaît les gens qu’il éclaire à travers cette grande lumière.
 
Que l'Eternel reçoive toute la gloire. Louange et gloire soient rendues à l’onction de la grâce et de la vérité pour l’éternité.
 
CHAMPI Apôtre non de la part des hommes, ni par un homme mais par Jésus-Christ et Dieu le Père. La puissance de Dieu c’est la connaissance. Connaître pour éviter de pécher et être affranchi de la mort éternelle. (Jean 8/32)

 

COMPRENDRE VERITABLEMENT LA MISSION DE L’EAU DE NDEFFO RODRIGUE DEPUIS LE MONDE DES TENEBRES, ET LE GRAND DANGER QU’ELLE REPRESENTE POUR TOUS CEUX QUI SONT APPELES A DEVENIR DES DIEUX EN ESPRIT ET EN VERITE

C’est le 770ème message.
 
 
Gloire et louange soient rendues à l’Eternel Dieu notre créateur, et au Seigneur Jésus-Christ notre Conducteur pour l’éternité, lui qui nous révèle jusqu’aux petits détails la ruse et les techniques de combat de Satan et de son gouvernement.
 
Le vrai combat de Satan contre l’homme n’est pas de rendre la chair de ce dernier malade ou de bloquer ses finances, son emploi, son voyage, son accouchement, bref l’avenir de sa chair ; mais son vrai combat contre l’homme est de l’amener à le prendre pour Dieu, à croire en son enseignement ou à son conseil comme étant de Dieu, dans le but de lui faire perdre la grâce de Dieu.
 
Nous pouvons le voir chez les premiers hommes qui sont Adam et Eve au Jardin d’Eden, où Dieu avait dit à Adam que le jour où il mangera l’arbre de la connaissance du bien et du mal, il mourra, tel qu’il lui dit : « mais tu ne mangeras pas de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, car le jour où tu en mangeras, tu mourras » (Genèse 2/17) ; Mais le diable ou le serpent ancien avait dit à la femme qu’en mangeant du fruit de cet arbre interdit par Dieu, ils ne mourront pas tel qu’il est écrit : « Alors le serpent dit à la femme: Vous ne mourrez point » (Genèse 3/4).
 
Satan avait amené le peuple d’Israël hier au désert à croire à la statuette du veau d’or fabriquée et prise pour le dieu qui les avait fait sortir de l’Egypte tel qu’il est écrit : « Le peuple, voyant que Moïse tardait à descendre de la montagne, s'assembla autour d'Aaron, et lui dit: Allons! fais-nous un dieu qui marche devant nous, car ce Moïse, cet homme qui nous a fait sortir du pays d'Égypte, nous ne savons ce qu'il est devenu » (Exode 32/1).
 
Le diable avait amené Jéroboam Roi d’Israël à fabriquer le veau d’or et à le présenter au peuple comme le dieu qui les avait fait sortir de l’Egypte tel qu’il le déclarait au peuple : « … Assez longtemps vous êtes montés à Jérusalem; Israël! voici ton Dieu, qui t'a fait sortir du pays d'Égypte» (1Rois 12/28).
 
Pendant que Dieu attend que l’homme reçoive le Christ, devienne son enfant, son image et sa représentation parmi les hommes, le diable par contre amène l’homme à trouver que c’est plutôt le morceau de bois, la pierre taillée, le bloc de ciment qui doivent être à l’image et à la représentation de Christ, et que l’homme, petit devant ces objets, doit se prosterner devant eux.
 
Satan sait que l’homme devient spirituel par l’esprit de Christ lorsqu’il s’attache au Seigneur pour devenir un seul esprit avec lui, tel qu’il est dit : « Mais celui qui s'attache au Seigneur est avec lui un seul esprit » (1 Corinthiens 6/17).
 
Ainsi, le diable amène l’homme à croire que ce sont les objets ou les produits qui sont spirituels, pour que l’homme court derrière eux comme maître. Satan sait que tous les hommes qui ont diminué pour que le Seigneur croisse en eux, ceux qui ont disparu pour que Christ apparaisse, sont le corps de Christ, et que c’est pour eux qu’il est dit : « Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part » (1 Corinthiens 12/27).
 
Satan a donc amené les hommes à croire que ce corps de Christ a besoin d’être protégé par un corps étranger qui est le bracelet et qui doit être porté au poignet.
 
Le diable sait que tous ceux-là qui croient au Nom de Jésus-Christ, le miracle les accompagne tel que le Seigneur lui-même dit : « Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom… » (Marc 16/17). Lui par contre, a pourvu de l’eau afin que tous ceux qui la possèdent croît posséder le miracle.
 
Donc, le vrai combat de Satan ce n’est pas de combattre la chair par le mauvais esprit, mais plutôt de combattre l’âme par la séduction et la tromperie, pour lui faire perdre la valeur éternelle auprès de Dieu.
 
Lorsque vous voyez NDEFFO Rodrigue se doter des bouteilles d’eau sur lesquelles il a collé l’étiquette de l’image de son couple, qualifiant ces eaux embouteillées d’eau pleine d’onction, les distribuant aux gens qui sont à la recherche de l’onction de Dieu, cela vient de Satan qui veut que ces gens ignorent la grâce de Dieu qui est son onction, pour se confier plutôt à ces eaux et demeurer leur esclave.
 
En Dieu l’homme reçoit l’onction pour connaître que c’est l’Eternel le porteur ou possesseur de l’onction et non l’eau. C’est même pour cela qu’il est dit : « Pour vous, vous avez reçu l'onction de la part de celui qui est saint, et vous avez tous de la connaissance » (1Jean 2/20). Dieu a affermi ses enfants dans le Christ et il les a oints de son onction. Voilà même pourquoi il est dit : « Et celui qui nous affermit avec vous en Christ, et qui nous a oints, c'est Dieu, » (2 Corinthiens 1/21).
 
 
Donc, l’eau que Satan pourvoit à travers NDEFFO a une grande mission qui est celle de faire ignorer aux gens l’onction de Dieu, et cette eau est prise pour l’eau qui possède l’onction. Regardez bien ces images de NDEFFO sur la première page du message.
 
Je me demande si cette génération connaît en vérité ce que c’est qu’un prophète de Dieu. Les prophètes de Dieu sont bâtis sur le fondement de Christ. Ce n’est pas en vain qu’il est écrit : « Vous avez été édifiés sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus Christ lui-même étant la pierre angulaire » (Ephésiens 2/22).
 
Dans cette génération, il suffit de voir les choses invisibles, les révéler, prophétiser, , guérir les maladies ou de faire quelques miracles et prodiges pour être appelé prophète, apôtre, pasteur…. Et c’est pour cela que le Seigneur avait avisé les gens de ne pas être étonnés lorsqu’il dit : « Car il s'élèvera de faux Christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s'il était possible, même les élus. » (Matthieu 24/24).
 
Aujourd’hui, lorsque les hommes corrompus par le faux se rassemblent autour de leur donateur NDEFFO à la recherche des huiles qui produisent les finances en abondance, protègent et délivrent, ils se mettent à dire que l’œuvre de Dieu avance ; pourtant ils n’aiment entendre que la séduction et la tromperie où on leur dit : ‘’vous aurez l’eau pleine d’onction, miraculeux, bénite…’’ et non la vérité qui enseigne que c’est eux que Jésus Christ est venu rendre des dieux, des hommes spirituels, des hommes oints, des hommes bénis, des hommes miraculeux à travers l’écoute et la pratique de sa parole.
 
Nous sommes au temps où les hommes ne supportent pas la vérité, mais plutôt aiment la séduction, tel que l’apôtre Paul l’avait annoncé en disant : « Car il viendra un temps où les hommes ne supporteront pas la saine doctrine ; mais, ayant la démangeaison d'entendre des choses agréables, ils se donneront une foule de docteurs selon leurs propres désires détourneront l'oreille de la vérité, et se tourneront vers les fables » (2Timothée 4/3-4).
 
Même hier, certains des disciples de Christ avaient trouvé que cette vérité était dure à écouter tel qu’il est dit : « Plusieurs de ses disciples, après l'avoir entendu, dirent : Cette parole est dure ; qui peut l’écouter ?» (Jean 6/60). Dès qu’ils avaient trouvé que cette vérité était dure, certains s’étaient retirés de Christ tel qu’il est écrit : « Dès ce moment, plusieurs de ses disciples se retirèrent, et ils n'allaient plus avec lui » (Jean 6/66).
 
Mais le Seigneur, voyant que la plupart des disciples s’étaient retirés de lui, et qu’il ne restait que les 12, leur posa cette question : « Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller ? Simon Pierre lui répondit : Seigneur, à qui irions-nous ? Tu as les paroles de la vie éternelle » (Jean 6/67-68).
 
Je ne suis pas là pour savoir qui s’est repenti, mais plutôt pour accomplir ma mission, celle d’éclairer le monde entier à travers la parole de Christ qui est une grande lumière pour toute l’humanité, et si je ne le fais pas, le Seigneur me demandera les comptes au dernier jour. A Dieu seul la gloire, par Jésus-Christ le seul Berger et Conducteur des âmes qui doivent hériter du salut pour l’éternité.
 
CHAMPI Apôtre non de la part des hommes, ni par un homme mais par Jésus-Christ et Dieu le Père. La puissance de Dieu c’est la connaissance. Connaître pour éviter de pécher et être affranchi de la mort éternelle. (Jean 8/32)
Haut de page
Bas de page

NEWLETTER

Recevez nos publications et bien plus directement dans votre boite mail.

QUI EST EN LIGNE?

Nous avons 7 invités et aucun membre en ligne

CHAMPIDINO designed by MYDIGITALBUILDER