Pin It

 

LE SEIGNEUR JESUS TE DEMANDE : POURQUOI TU AS RETROGRADE, REFROIDI TON ZELE, TON ENGAGEMENT, TA DETERMINATION, TON SACRIFICE…?

C’est le 599ème message.



       En vérité, le seigneur Jésus, par amour, se soucie de nous et veut que nous parvenions à la connaissance de la vérité. Il se révèle une fois de plus à nous, pour nous faire comprendre que tout ce que nous devons être, tout ce que nous devons faire, doit être de lui, à lui et pour lui. En effet, j’ai reçu cet enseignement du seigneur Jésus depuis la prison où au départ, je ne cessais de prier pour les frères et sœurs de l’assemblée. Je me souciais d’eux, et je demandais au seigneur Jésus de les ramener, afin que je ne sois pas la cause de leur échec. Mais le seigneur m’avait demandé de me soucier et de prier pour moi-même, afin que je sois maintenu debout devant lui ; et il avait commencé à me montrer beaucoup de choses parmi lesquelles, je voyais les gens qui n’ont pas préservé leur corps dans la sainteté et la pureté être lancés dans le feu, et c’était très effrayant. Le seigneur Jésus m’a fait comprendre que dans ce monde, les gens ont le zèle et se sacrifient beaucoup plus pour des hommes, pour gagner leur appréciation et considération. Le seigneur Jésus pose la question à l’homme qui a écouté sa parole, a cru en elle, s’est baptisé en son nom, a marché selon lui, dans le zèle et le sacrifice : qu’est ce qui peut causer ta rétrogradation ? En effet, Pourquoi le zèle, le sacrifice, la détermination et l’engagement d’une telle personne peuvent-ils être refroidis pour l’œuvre de Dieu ? Cela m’a permis de voir plus loin et de comprendre plus haut.

       En vérité, on quitte une assemblée ou une communauté, mais on ne doit pas quitter le seigneur. Ton zèle d’être régulier aux rassemblements ou à l’église peut se refroidir, mais ton zèle d’exhorter, de prêcher, de prier pour les malades ou de mettre ton don au service des autres ne doit pas refroidir. Hélas, vous trouverez un frère ou une sœur qui ne vous dira pas qu’il allait dans une assemblée ou une communauté, mais qu’il n’y va plus, qu’il n’exhorte plus, qu’il ne prie plus pour lui-même et pour les malades…, non pas à cause du seigneur Jésus, mais à cause des frères, des sœurs ou des dirigeants. Mais ton zèle et ton sacrifice ne doivent pas être pour une sœur, un frère, un dirigeant, une assemblée, mais pour le seigneur et son œuvre ; parce que l’homme ne perd pas sa vie pour son frère, sa sœur, son dirigeant, son assemblée qui ne peuvent la lui rendre en retour, mais il perd sa vie pour le seigneur Jésus et son œuvre, afin qu’il sauve son âme.

       C’est même pour cela que Jésus dit : « Car celui qui voudra sauver sa vie la perdra, mais celui qui perdra sa vie à cause de moi et de la bonne nouvelle la sauvera. » (Marc 8/35). Car vous trouverez les gens qui avaient le zèle d’exhorter, de prêcher, de prier sur les malades, de partager, de chanter…, qui ne le font plus et dorment sur leur taie d’oreiller pour accuser tel frère, telle sœur, tel dirigeant ou l’assemblée. Mais sachons qu’au dernier jour, Dieu va te demander si le frère, la sœur, le dirigeant ou l’assemblée t’avait bandé la bouche, lier les mains et pieds pour que tu ne parviennes pas à accomplir son œuvre ou ta tâche.

       En vérité, le péché de ton frère, de ta sœur, du dirigeant…, ne doit pas limiter l’élan de ta course pour la conquête de la couronne de gloire. Si tu crois que le seigneur va te donner cette couronne dans ton sommeil ou dans ton refroidissement, parce que tu accuseras un homme, alors tu te trompes ; car l’apôtre Paul attendait la couronne de gloire du seigneur Jésus, non parce qu’il s’était refroidi ou avait sommeillé pour accuser les gens, mais parce qu’il avait combattu le bon combat. En Dieu, l’assemblée c’est déjà deux ou trois personnes. Si vous vous assemblez pour le seigneur Jésus quelque part, quel que soit le nombre, il est en vous et au milieu de vous ; c’est pourquoi le seigneur Jésus l’avait annoncé d’avance en disant : « Car là où deux ou trois sont assemblés en mon nom, je suis au milieu d'eux. » (Matthieu 18/20).

       Car on peut se séparer d’un frère pour mieux travailler dans le zèle et le sacrifice, et non du seigneur Jésus et son œuvre tel que l’apôtre Paul l’avait fait, tel qu’il est écrit : « Quelques jours s'écoulèrent, après lesquels Paul dit à Barnabas: Retournons visiter les frères dans toutes les villes où nous avons annoncé la parole du Seigneur, pour voir en quel état ils sont. Barnabas voulait emmener aussi Jean, surnommé Marc; mais Paul jugea plus convenable de ne pas prendre avec eux celui qui les avait quittés depuis la Pamphylie, et qui ne les avait point accompagnés dans leur œuvre. Ce dissentiment fut assez vif pour être cause qu'ils se séparèrent l'un de l'autre. Et Barnabas, prenant Marc avec lui, s'embarqua pour l'île de Chypre. » (Actes 15/36-39).

       En vérité, il faut comprendre qu’on peut aussi se retirer d’une assemblée pour mieux travailler dans le zèle et le sacrifice, et non du seigneur Jésus et son œuvre tel que l’apôtre Paul l’avait fait, tel qu’il est dit : « Ensuite Paul entra dans la synagogue, où il parla librement. Pendant trois mois, il discourut sur les choses qui concernent le royaume de Dieu, s'efforçant de persuader ceux qui l'écoutaient. Mais, comme quelques-uns restaient endurcis et incrédules, décriant devant la multitude la voie du Seigneur, il se retira d'eux, sépara les disciples, et enseigna chaque jour dans l'école d'un nommé Tyrannus. Cela dura deux ans, de sorte que tous ceux qui habitaient l'Asie, Juifs et Grecs, entendirent la parole du Seigneur. » (Actes 19/8-10). Si tu as le zèle, l’engagement, la détermination, le sacrifice pour Christ, qui doit te séparer de cet amour pour Christ ? Est-ce ta sœur, ton frère, une assemblée ; c’est même pour cela que l’apôtre Paul dit: « Qui nous séparera de l'amour de Christ? Sera-ce la tribulation, ou l'angoisse, ou la persécution, ou la faim, ou la nudité, ou le péril, ou l'épée? » (Romains 8/35).Il continue en disant : « Car j'ai l'assurance que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les dominations, ni les choses présentes ni les choses à venir, ni les puissances, ni la hauteur, ni la profondeur, ni aucune autre créature ne pourra nous séparer de l'amour de Dieu manifesté en Jésus Christ notre Seigneur. » (Romains 8/38-39).

       En vérité, l’homme doit croire et avoir la foi au seigneur Jésus et beaucoup causer avec lui dans les prières, parce que tu peux être dans une assemblée, et que les frères et les sœurs se comportent mal ; tu devras alors demander au seigneur pour savoir si c’est dans cette assemblée qu’il va te faire écouter sa parole ou ailleurs, ou encore si celui qui prêche l’évangile dans ce lieu est son serviteur, et le seigneur va te répondre. Donc, travaillons avec le seigneur de telle sorte que si nous sommes quelque part, que ce soit que nous partons ou que nous restons, que ce soit le seigneur qui nous le demande ; car nous pouvons analyser les choses selon notre propre vision ou sagesse, et nous tromper. C’est pourquoi nous devons reconnaitre que nous sommes aveugles devant Dieu, et lui demander de nous conduire auprès de son assemblée ou de son église, ou encore vers son serviteur.

       Lorsque plusieurs disciples s’étaient retirés du seigneur Jésus, et que les douze étaient restés, il leur avait demandé pourquoi eux-aussi ne partaient pas comme les autres ? Mais ils avaient reconnu la valeur de la parole tel qu’il est dit : « Dès ce moment, plusieurs de ses disciples se retirèrent, et ils n'allaient plus avec lui. Jésus donc dit aux douze: Et vous, ne voulez-vous pas aussi vous en aller? Simon Pierre lui répondit: Seigneur, à qui irions-nous? Tu as les paroles de la vie éternelle. » (Jean: 6/66-68).Ils avaient cette assurance auprès de cette parole, non parce qu’elle opérait les miracles, mais parce que Dieu leur avait demandé d’écouter Jésus, qu’il est son serviteur ; tel qu’il est écrit : « Une nuée vint les couvrir, et de la nuée sortit une voix: Celui-ci est mon Fils bien-aimé: écoutez-le!» (Marc 9/7).

       Ananias savait que Saul, qui est devenu apôtre Paul, était un homme qui persécutait l’église de Dieu ; c’est pourquoi aller prier pour lui tel que Dieu le voulait lui faisait peur, et il dit : « Seigneur, j'ai appris de plusieurs personnes tous les maux que cet homme a faits à tes saints dans Jérusalem; » (Actes 9/13). Mais le seigneur Jésus l’avait rassuré en disant : « …Va, car cet homme est un instrument que j'ai choisi, pour porter mon nom devant les nations, devant les rois, et devant les fils d'Israël; » (Actes 9/15). Donc Ananias était allé vers Saul parce qu’il avait la confirmation de Dieu. En vérité, les chrétiens d’aujourd’hui ont la foi pour les hommes, voila pourquoi au moindre problème, ils commencent à se refroidir, à sommeiller, à dormir, accusant que c’est tel ou tel qui les plonge dans cet état.

       En vérité, si j’accuse encore quelqu’un, cela veut dire que je n’ai rien compris de Dieu. Si le seigneur a permis que je fasse la prison, c’était pour m’interpeller, me faire voir plus loin, et me faire entendre plus haut ; et je le remercie sans cesse, car je sais que même le chef d’Etat n’a pas le pouvoir de m’enfermer si ce n’est par la volonté de Dieu. Je n’ai ni église, ni communauté, mais je travaille partout et en tout temps.


       A Dieu seul, la gloire soit louée par notre seigneur et sauveur Jésus, en qui nous devons avoir la foi pour sauver nos âmes pour l’éternité.

CHAMPI Apôtre non de la part des hommes, ni par un homme mais par Jésus-Christ et Dieu le Père. La puissance de Dieu c’est la connaissance. Connaître pour éviter de pécher et être affranchi de la mort éternelle. (Jean 8/32)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Haut de page
Bas de page

NEWLETTER

Recevez nos publications et bien plus directement dans votre boite mail.

QUI EST EN LIGNE?

Nous avons 40 invités et aucun membre en ligne

CHAMPIDINO designed by MYDIGITALBUILDER