559ème message

 

POURQUOI LES PRETRES N’ONT JAMAIS ETE ET NE SERONT JAMAIS ETABLIS PAR DIEU  , ET DIRE QU’IL Y ADE BONS PRETRES C’EST DIRE QU’IL Y A DE BONS MENSONGES OU DE BONS CRIMINELS (SPIRITUELS) ?

C’est le 559ème message

 

Je remercie grandement l’Eternel, Dieu, qui m’a fait grâce de parler et d’écrire un peu de mots de folie selon les sages de ce monde,  afin que par ces écrits plusieurs soient éclairés et deviennent sages selon Dieu. Ces écrits pleins de lumière ne sont pas une condamnation, mais plutôt une délivrance ; mais pour ceux qui préfèrent rester dans la condamnation, ils trouvent que ces écrits sont non pas une délivrance, mais un jugement.

Les prêtres n’ont jamais été et ne seront jamais établis par Dieu, et il n’y aura jamais de bons prêtres. Le diable était l’ange de Dieu et vivait sous ses ordres. Mais, il se rebella contre lui et entraina les hommes dans sa chute depuis le jardin d’Eden en les amenant à se révolter contre Dieu. De même, le roi Jéroboam avait été établi par Dieu, mais s’était aussi révolté contre lui en faisant fabriquer des veaux d’or pour qu’ils deviennent des dieux du peuple qu’il gouvernait ; puis il avait établi les prêtres pour qu’ils conduisent le peuple à l’adoration de ces statues,  et c’est là jusqu’aujourd’hui.

En vérité, les prêtres ont été et sont établis pour combattre Dieu à outrance. Lorsque Salomon s’était assis à la place de son Père David pour conduire le peuple d’Israël, ce peuple ne connaissait et n’avait qu’un seul roi. Mais dans sa vieillesse, le roi Salomon ne marchait plus droitement selon Dieu comme le fit son Père David ; voilà pourquoi il est dit : « Et Salomon fit ce qui est mal aux yeux de l'Éternel, et il ne suivit point pleinement l'Éternel, comme David, son père. » (1Rois 11/6). À la fin de son règne, le roi Salomon  avait penché son cœur vers le dieu de ses femmes qui étaient étrangères, et non plus à l’Eternel qui lui était apparu deux fois et qui lui avait défendu de s’attacher à d’autres dieux. L’Eternel fut irrité contre lui tel qu’il est dit : « L'Éternel fut irrité contre Salomon, parce qu'il avait détourné son cœur de l'Éternel, le Dieu d'Israël, qui lui était apparu deux fois. » (1Rois 11/9). A cause de ce que le roi Salomon avait fait, Dieu prit la résolution de diviser le royaume que celui-ci gouvernait, mais après sa mort ; ainsi Dieu parla à Salomon tel qu’il est dit : « Et l'Éternel dit à Salomon: Puisque tu as agi de la sorte, et que tu n'as point observé mon alliance et mes lois que je t'avais prescrites, je déchirerai le royaume de dessus toi et je le donnerai à ton serviteur. Seulement, je ne le ferai point pendant ta vie, à cause de David, ton père. C'est de la main de ton fils que je l'arracherai. Je n'arracherai cependant pas tout le royaume; je laisserai une tribu à ton fils, à cause de David, mon serviteur, et à cause de Jérusalem, que j'ai choisie. » (1Rois 11/11-13).

Après la mort du roi Salomon, son fils Roboam prit sa place pour gouverner sur tout le peuple, et c’est pendant le règne de Roboam que devait s’accomplir la parole de Dieu dans la division de la royauté et le partage des tribus. Dieu choisit Jéroboam pour qu’il devint roi d’Israël en lui donnant la gouvernance sur dix tribus, et Dieu avait parlé à Jéroboam à travers le prophète ACHIJA de Silo tel qu’il est dit : « Dans ce temps-là, Jéroboam, étant sorti de Jérusalem, fut rencontré en chemin par le prophète Achija de Silo, revêtu d'un manteau neuf. Ils étaient tous deux seuls dans les champs. Achija saisit le manteau neuf qu'il avait sur lui, le déchira en douze morceaux, et dit à Jéroboam: Prends pour toi dix morceaux! Car ainsi parle l'Éternel, le Dieu d'Israël: Voici, je vais arracher le royaume de la main de Salomon, et je te donnerai dix tribus. Mais il aura une tribu, à cause de mon serviteur David, et à cause de Jérusalem, la ville que j'ai choisie sur toutes les tribus d'Israël. Et cela, parce qu'ils m'ont abandonné, et se sont prosternés devant Astarté, divinité des Sidoniens, devant Kemosch, dieu de Moab, et devant Milcom, dieu des fils d'Ammon, et parce qu'ils n'ont point marché dans mes voies pour faire ce qui est droit à mes yeux et pour observer mes lois et mes ordonnances, comme l'a fait David, père de Salomon. Je n'ôterai pas de sa main tout le royaume, car je le maintiendrai prince tout le temps de sa vie, à cause de David, mon serviteur, que j'ai choisi, et qui a observé mes commandements et mes lois. Mais j'ôterai le royaume de la main de son fils, et je t'en donnerai dix tribus; je laisserai une tribu à son fils, afin que David, mon serviteur, ait toujours une lampe devant moi à Jérusalem, la ville que j'ai choisie pour y mettre mon nom. Je te prendrai, et tu régneras sur tout ce que ton âme désirera, tu seras roi d'Israël. » (1Rois 11/29-37).

Jéroboam devenu roi d’Israël, gouvernait les dix tribus, et Roboam, fils de Salomon était resté roi de Juda, et gouvernait une seule tribu. La tribu de Lévi était une tribu de sacrificateurs. Comme il était question que toutes les tribus partent à Jérusalem adorer Dieu dans le temple que Salomon lui avait construit, Jéroboam roi d’Israël et gouverneur de dix tribus, indigné du fait que les tribus sous son autorité partent à Jérusalem, ville sous la gouvernance de Roboam gouverneur de Juda pour adorer Dieu, se consulta dans sa pensée de l’erreur et se fit fabriquer des veaux d’or qu’il plaça à Bethel et à Dan. Après, Jéroboam dit à son peuple que dorénavant il  ne partira plus à Jérusalem dans le temple de Salomon pour adorer Dieu, mais qu’il adorera maintenant les veaux d’or et les servira. En ce même jour du 15 Août, le roi Jéroboam établit au milieu du peuple les prêtres pour le conduire à servir et adorer ces dieux de statuettes, et ce jour du 15 Août restera l’anniversaire de l’établissement des prêtres et de ceux qui sont conduits par eux. Voilà pourquoi il est dit : « Après s'être consulté, le roi fit deux veaux d'or, et il dit au peuple: Assez longtemps vous êtes montés à Jérusalem; Israël! Voici ton Dieu, qui t'a fait sortir du pays d'Égypte. Il plaça l'un de ces veaux à Béthel, et il mit l'autre à Dan. Ce fut là une occasion de péché. Le peuple alla devant l'un des veaux jusqu'à Dan. Jéroboam fit une maison de hauts lieux, et il créa des sacrificateurs pris parmi tout le peuple et n'appartenant point aux fils de Lévi. Il établit une fête au huitième mois, le quinzième jour du mois, comme la fête qui se célébrait en Juda, et il offrit des sacrifices sur l'autel. Voici ce qu'il fit à Béthel afin que l'on sacrifiât aux veaux qu'il avait faits. Il plaça à Béthel les prêtres des hauts lieux qu'il avait élevés. Et il monta sur l'autel qu'il avait fait à Béthel, le quinzième jour du huitième mois, mois qu'il avait choisi de son gré. Il fit une fête pour les enfants d'Israël, et il monta sur l'autel pour brûler des parfums. » (1Rois 12/28-33).

Les prêtres établis par Jéroboam le 15 Août pour conduire le peuple à s’attacher aux images taillées ne furent pas choisis dans la tribu de Lévi, tribu dans laquelle Dieu choisissait ses sacrificateurs. Depuis  ce jour, Jéroboam ne s’était point détourné de son combat contre Dieu. Il continua à consacrer les prêtres pour conduire le peuple à s’attacher aux images taillées, voilà pourquoi il est dit : « Après cet événement, Jéroboam ne se détourna point de sa mauvaise voie. Il créa de nouveau des prêtres des hauts lieux pris parmi tout le peuple; quiconque en avait le désir, il le consacrait prêtre des hauts lieux. » (1rois 13/33). Donc, les prêtres ont été instaurés non par Dieu, mais plutôt par Jéroboam pour combattre l’Eternel à outrance, et cela jusqu’aujourd’hui.

Les prêtres sont établis pour amener les gens à adorer les images taillées ou effigies, voilà pourquoi aujourd’hui, la résidence du prêtre, ou encore le lieu où il enseigne sont minés de ces dieux. Des statuettes sont élevées à l’image ou à l’effigie des comédiens ou acteurs de films pris pour Jésus ou Marie. Ces images sont des photos que les hommes de cette génération accrochent  aux murs, mettent dans les maisons et bureaux, ou des effigies sur les chapelets qu’ils portent au cou.

Pour bien comprendre que les prêtres sont consacrés pour combattre Dieu, regardons et voyons ce que disent les Ecritures; car non seulement Dieu a interdit de faire des images taillées,  de représentation des choses d’en haut… tel qu’il est dit : « Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre. » (Exode 20/4), ou encore de placer une pierre ornée de figures pour se prosterner devant elle tel qu’il est dit : « Vous ne vous ferez point d'idoles, vous ne vous élèverez ni image taillée ni statue, et vous ne placerez dans votre pays aucune pierre ornée de figures, pour vous prosterner devant elle; car je suis l'Éternel, votre Dieu. » (Lévitiques 26/1), mais les prêtres dans leur mission, font fabriquer des objets taillés de figures, et amènent les gens à les prendre pour représentants de Jésus ou de Marie. Ils les placent ou les font placer à des endroits pour que les gens viennent s’y prosterner. Ils bénissent  les chapelets que les gens vont porter au cou, à l’effigie de ces hommes pris pour  Jésus ou de Marie.

Les prêtres combattent le baptême que le Seigneur Jésus a reçu lui-même, ainsi que les apôtres dont les noms sont écrits dans la bible.  Le Seigneur dit que celui qui doit être baptisé c’est celui qui croit au changement et à la transformation de son cœur, de sa pensée et de sa vie en ceux de Dieu à travers l’écoute de la parole de Christ; voilà pourquoi il dit : « Celui qui croira et qui sera baptisé sera sauvé, mais celui qui ne croira pas sera condamné. » (Marc 16/16). Donc ce sont ceux qui ont écouté la parole de vie du royaume des cieux qui regrettent, et prennent l’engagement d’une bonne conscience envers Dieu pour être baptisés à la mort et à la résurrection du Seigneur Jésus dans les eaux du baptême. Mais les prêtres, toujours dans leur combat contre Dieu, prennent une somme d’argent aux parents des bébés et des enfants lorsqu’ils leur vendent  des gouttes d’eau qu’ils versent sur leur crâne pour baptême.

Personne n’est monté au ciel après que le Seigneur Jésus y soit monté ; c’est même pour cela qu’il est dit : « Personne n'est monté au ciel, si ce n'est celui qui est descendu du ciel, le Fils de l'homme qui est dans le ciel. » (Jean 3/13). Mais les prêtres, dans leur volonté d’égarer les hommes pour donner la gloire à leur père le diable,  ont fait croire au monde entier que  le  15 Août,  date de  l’anniversaire de leur établissement,  est le jour   que Marie était montée au ciel ;   et qu’étant au ciel auprès du Seigneur Jésus, elle peut intercéder auprès de son fils pour quiconque sollicite l’aide auprès d’elle.

Dieu a établi dans son église premièrement les apôtres, ensuite les prophètes, docteurs… tel qu’il est dit : « Et Dieu a établi dans l'Église premièrement des apôtres, secondement des prophètes, troisièmement des docteurs, …. » (1Corinthiens 12/28). Mais est-ce dans l’église de Dieu ou du diable  qu’est établi premièrement le pape, puis le cardinal, l’archevêque…. ? Le Seigneur Jésus a interdit d’appeler les hommes de Dieu ‘’père’’ tel qu’il nous dit : « Et n'appelez personne sur la terre votre père; car un seul est votre Père, celui qui est dans les cieux. » (Matthieu 23/9). Mais le prêtre est appelé ‘’père’’, l’évêque ‘’monseigneur’’, le pape ‘’saint père’’.

J’ai pris quelques exemples parmi tant d’autres pour montrer que le prêtre n’est pas établi par Dieu, et combat Dieu à outrance, et que tout prêtre aujourd’hui est établi sur le fondement des statuettes, chapelets pour éloigner les hommes de la vérité et de la face de Dieu par l’attachement à ces choses. Voilà pourquoi il n’y a pas de bons prêtres. Disposer les écoles primaires, secondaires et supérieures où les gens viennent ou viendront s’instruire  dans leur chair est bon ; disposer les hôpitaux pour la guérison de leur chair est aussi bon ; mais disposer la vérité de Christ ou son évangile  pour l’instruction et la santé des âmes des hommes  est tout et sans pareil.

Attachons nous et glorifions nous dans la vérité de Christ et non dans la dénomination religieuse, des terrains, des grands bâtiments, l’argent, des grandes personnalités humaines…. Car Dieu est jaloux de sa gloire et des âmes pour lesquelles son fils a versé son sang sur la croix, pour ne pas laisser toujours voilé l’adversaire qui se proclame apôtre Pierre, qui est aimé et adoré par tous les aveugles et sourds.

A Dieu seul, la gloire par le Seigneur Jésus-Christ, notre sauveur, qui veut que nous soyons éclairés sur ce qui concerne son royaume et le royaume du lac de feu, afin que ceux qui le cherchent en vérité ne le confondent plus à un autre.

     

CHAMPI Apôtre non de la part des hommes, ni par un homme mais par Jésus-Christ et Dieu le Père. La puissance de Dieu c’est la connaissance. Connaître pour éviter de pécher et être affranchi de la mort éternelle. (Jean 8/32)

Rechercher dans le site

tell a friend

Suivez nous sur:

facebook    twitter

Qui est en ligne?

We have 31 guests and no members online

Nous serions heureux de partager encore plus ces révélations avec vous

contact

Contactez-nous

Designed by MEDIATRONIK